La Chine se prépare à une reprise massive de l’épidémie : les documents confidentiels du PCC

Par Alex Wu
11 octobre 2021
Mis à jour: 11 octobre 2021

Le régime chinois a demandé aux autorités locales d’anticiper une reprise épidémique de Covid-19 à grande échelle, selon des documents internes récupérés par Epoch Times Chine.

Le premier document, intitulé « Avis sur le renforcement de la prévention des épidémies », a été publié par le Conseil des affaires d’État et transmis par les responsables de la province de Fujian aux autorités locales le 30 septembre. Le deuxième document, intitulé « Avis de prévention des épidémies à l’occasion de la Journée nationale » a été publié par le Conseil des affaires d’État le 1er octobre puis distribué aux autorités locales de Fujian.

Les documents sont tous deux marqués « très urgent », et exigent que les installations pour parer à une reprise épidémique soient renforcées de manière imminente. Le Parti communiste chinois (PCC) impose deux critères quantitatifs aux autorités locales.

En premier lieu, il ordonne que soient construits des sites d’isolement centralisés, constitués de bâtiments d’une vingtaine de salles pouvant accueillir jusqu’à 10 000 habitants. Chaque site devra comporter plus de 100 salles.

Selon les données publiques, en 2020, la population de la province du Fujian s’élève à 41,54 millions d’habitants. Au 19 septembre 2021, la province a aménagé 35 691 salles de quarantaine réparties sur 296 sites centralisés.

Ainsi, en second lieu, la province du Fujian devra avoir construit au moins 83 000 salles d’isolement d’ici la fin octobre. Elle doit donc bâtir 47 000 salles environ en moins d’un mois.

Selon un spécialiste, les exigences relatives à ces sites d’isolement révèlent la situation réelle de la pandémie en Chine.

Le Dr Sean Lin, ancien chercheur en virologie à l’Institut de recherche de l’armée américaine, déclare pour Epoch Times : « Tout cela illustre l’inquiétude du PCC face à la montée de l’épidémie. Le PCC a dû dissimuler la véritable situation de l’épidémie en Chine continentale, sinon il n’aurait pas publié soudainement un avis national de préparatifs d’urgence. »

« L’Avis de renforcement de la prévention des épidémies » impose la mise en place d’un système de contrôle à cinq niveaux.

Il stipule : « Les administrateurs locaux, le personnel communal, les professionnels de la santé sur le terrain, la police et les bénévoles doivent tous ensemble mettre en œuvre la prévention des épidémies », par exemple en « appliquant strictement les mesures de prévention et de contrôle des communautés » ou en isolant les zones résidentielles.

Selon le Dr Sean Lin toutes ces manœuvres ont également pour but de renforcer la gestion des affaires sociales à l’échelle locale, « l’objectif du PCC est de renforcer son contrôle ».

« S’il n’y a pas de tests PCR, toutes les mesures de prévention des épidémies adoptées par le PCC ressemblent davantage à des campagnes politiques. Par exemple, vous pouvez être mis en quarantaine à tout moment et placé dans un site d’isolement. Et les sites d’isolement peuvent aussi devenir des lieux de persécution politique », explique-t-il.

« Peu importe qui vous êtes, dès lors que le PCC prétend que vous avez été testé positif lors d’un test PCR, il vous prive de tous vos droits. Les sites d’isolement aménagés par le PCC sont en fait une nouvelle forme de camps de concentration. »

Alex Wu est écrivain aux États-Unis. Il travaille pour Epoch Times. C’est un spécialiste de la société chinoise, de la culture chinoise, des droits de l’homme et des relations internationales.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ