La comédienne Sarah Silverman a été virée d’un film après qu’une ancienne photo d’un ‘blackface’ est ressortie

Par Richard Szabo
14 août 2019 Mis à jour: 15 août 2019

Une célèbre star de sitcom américaine a une fois été licenciée d’une production cinématographique après que des dirigeants ont vu une photo d’elle arborant un visage noir, a-t-elle révélé dans un entretien diffusé le 9 août.

Les membres de l’équipe de production du film n’ont pas trouvé amusant de voir une image comme celle-là de la comédienne Sarah Silverman, avec de la peinture noire sur le visage pour un sketch controversé de 2007 sur la race, dans son émission Sarah Silverman.

Sarah Silverman, 48 ans, a révélé qu’elle avait été licenciée la veille du tournage. Elle devait jouer un petit rôle dans un film.

« Récemment, j’allais faire deux jours dans un film, un rôle vraiment adorable dans un petit film sympa, puis à 23 heures la veille au soir, ils m’ont virée parce qu’ils ont vu une photo de moi en noir qui est sortie », dit-elle dans une interview enregistrée pour The Bill Simmons Podcast.

Elle a affirmé avoir déjà expliqué ses actes dans une de ses émissions de 2018.

« Ce n’est pas parce que quelqu’un l’a vue, je me suis moi-même exposée, mais écoutez, je ne suis plus cette personne », dit Sarah Silverman. « Je n’ai pas assisté à un événement d’Halloween dans les années 80 en noir ; je faisais une émission sur la race. »

Elle a également expliqué que son sketch ne reflétait pas vraiment son point de vue personnel sur la race.

« J’ai dit le contraire de ce que je ressentais vraiment », dit Sarah Silverman. « J’étais dans le personnage. »

Sarah Silverman était déçue de voir que son remplaçant était quelqu’un dont le travail était moins controversé.

« Je ne l’ai pas contesté […] Je comprends que ce n’est jamais bon et bla, bla, bla, mais vous savez », dit-elle, affirmant qu’elle a déjà cessé de faire ce genre de comédie. « Ils ont engagé quelqu’un d’autre qui est merveilleux mais qui n’a jamais pris de risques. C’était si décourageant, ça m’a rendue vraiment, vraiment triste, parce que j’ai vraiment consacré ma vie à bien faire les choses. »

Fox News rapporte que la comédienne a attribué son licenciement à une « culture de l’annulation » croissante où les acteurs peuvent rater de nouvelles opportunités de travail en raison d’un travail passé considéré comme trop controversé par les normes modernes.

« Je pense que c’est vraiment effrayant […] c’est comme si vous n’êtes pas dans le coup si vous dites la mauvaise chose dans un tweet une fois […] c’est comme si, en fait, tout le monde jetait la première pierre. C’est si étrange », dit Sarah Silverman. « Je vois ça vraiment comme une perversion, ça l’est vraiment : ‘Regarde comme je suis intègre, et maintenant je vais surveiller [mon compte de média social] toute la journée pour voir combien de likes j’ai eus grâce à ma vertu.’  »

Elle admet qu’elle passe souvent en revue ses travaux antérieurs et qu’elle ne trouve plus son travail très drôle.

« Wouah, regardez ça à l’époque. C’est tellement [*****] de revoir ça à la lumière de ce que nous savons aujourd’hui », a-t-elle dit. « J’ai toujours dit que si je ne regardais pas en arrière et que je n’en riais pas, il y avait un problème. »

Sarah Silverman admet que son portrait noir n’était pas son meilleur travail et espère qu’elle pourra faire amende honorable avec ses fans à l’avenir.

« Je ne peux pas effacer ce que j’ai fait, je ne peux qu’être changée pour toujours et faire ce que je peux pour bien faire le reste de ma vie », a-t-elle dit.

RECOMMANDÉ