La Corée du Sud confrontée à une recrudescence du Covid-19 malgré un taux de vaccination proche des 90%

Par Aldgra Fredly
19 novembre 2021
Mis à jour: 19 novembre 2021

Les autorités sud-coréennes sont maintenant confrontées à une recrudescence des cas de virus du PCC moins d’un mois après avoir assoupli les restrictions en matière de pandémie, avec un nombre record de 3 292 nouvelles infections et 506 cas graves au 18 novembre, selon les données publiées par le gouvernement.

Pourtant, selon les chiffres de l’Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA), plus de 78,5 % de la population a été entièrement vaccinée, dont 90,7 % des personnes âgées de 18 ans et plus.

Toutefois, des responsables ont déclaré que la hausse du nombre de cas de virus du PCC (Parti communiste chinois) avait été anticipée après la levée des mesures de distanciation sociale le 1er novembre, le pays étant parvenu à vacciner près de 80 % des 52 millions d’habitants.

Le porte-parole du ministère de la Santé et des Affaires sociales, Son Young-Rae, a déclaré lors d’un point de presse à Séoul le 17 novembre qu’il n’était pas nécessaire que le pays revienne à des réglementations plus strictes, car l’augmentation des cas évolue « dans des proportions que nous avions prévues ».

Son Young-Rae a observé que les cas avancés et les cas graves se sont concentrés chez les personnes âgées, qui ont été parmi les premières à se faire vacciner dans le pays, d’où la nécessité de procéder à des rappels plus rapidement.

« La diminution de l’efficacité du vaccin s’est produite plus rapidement que prévu », a-t-il déclaré.

Les chercheurs ont également constaté que si les personnes entièrement vaccinées se rétablissaient plus rapidement que les non vaccinées, leur charge virale maximale était tout à fait comparable, ce qui leur permettait de transmettre facilement le virus.

Une étude menée par le Collège impérial de Londres et l’Agence britannique de sécurité sanitaire (HSA), publiée dans The Lancet le 29 octobre, a révélé que les populations vaccinées sont toujours susceptibles de contracter le variant Delta et peuvent facilement transmettre le Covid-19 au sein de leur foyer.

Le Dr Anika Singanayagam, co-auteure principale de l’étude, a déclaré dans un communiqué que les résultats fournissaient des informations importantes sur « la raison pour laquelle le variant Delta continue de provoquer un nombre élevé de cas de Covid-19 », même dans les pays où les taux de vaccination sont élevés.

« La poursuite des efforts en matière de santé publique et des mesures de distanciation sociale qui permettent de freiner la transmission reste donc importante, même chez les personnes vaccinées », a déclaré Mme Singanayagam.

Entre-temps, la KDCA a déclaré qu’elle avait décidé de raccourcir de six à quatre mois l’intervalle entre deux injections pour les personnes âgées de 60 ans ou plus, ainsi que pour celles qui vivent ou travaillent dans des maisons de retraite et autres établissements sensibles.

Les personnes âgées de plus de 50 ans et les travailleurs, y compris les policiers, les pompiers et les soldats, pourront recevoir une nouvelle injection de rappel cinq mois après leur dernière dose.

Les autorités ont également exprimé leur inquiétude quant à la capacité des hôpitaux du pays à faire face à l’augmentation des cas graves de Covid-19, puisque seulement 30 % des unités de soins intensifs (USI) étaient encore disponibles au 17 novembre.

Par la suite, la KDCA a déclaré qu’elle envisagerait de mettre un terme à l’assouplissement des mesures de distanciation sociales si plus de 75 % des lits des unités de soins intensifs devaient être utilisés à l’échelle nationale et si d’autres facteurs présentaient des risques élevés.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ