La Corse a déjà exporté une partie de ses déchets vers le continent, d’autres sont encore en attente

Par Emmanuelle Bourdy
28 août 2020
Mis à jour: 28 août 2020

Le traitement des déchets en Corse, un problème récurrent.

Alors que 21 000 tonnes de déchets avaient déjà été acheminées de la région ajaccienne vers le continent au début de l’été, le problème se pose à nouveau, rapporte France Bleu. C’est au tour de la commune de l’Ornanu et du Taravu de s’apprêter à faire de même.

L’un des centres d’enfouissement qui permet de déverser ses déchets en Corse est celui de Viggianellu (Corse du sud). Sur les 360 communes que compte l’île, 323 adhèrent au Syvadec. Celles-ci pourront donc déverser leurs déchets au centre d’enfouissement de Viggianellu. Cependant, son tonnage maximal autorisé est de 110 000 tonnes et il n’est pas loin d’être atteint.

Concernant les communes qui ne font pas partie du Syvadec, une solution doit donc être trouvée. Dans les 37 communes concernées par ce problème, 9 font partie de la communauté des communes d’Ornanu et Taravu.

Valérie Bozzi, présidente de la communauté de communes de l’Ornanu et du Taravu, explique : « Nous avons décidé de réduire la collecte à partir de ce jeudi. Dans le même temps, nous devons trouver des sites de stockage pour mettre les déchets en balles. Nous avons reçu une proposition de transport et d’incinération, nous sommes dans l’attente d’un accord de la présidente de la région Occitanie. »

Toutefois, Valérie Bozzi s’est mise en relation avec le Syvadec dans le but d’envoyer ces déchets, de préférence vers le centre de Viggianellu, plutôt que d’avoir recours à leur exportation vers le continent en cas de crise. Elle considère cette solution comme temporaire car onéreuse.

Pour l’heure, après les 21 000 tonnes d’ordures déjà acheminées vers la France au début de l’été, précisément vers Nice, Vedène et Fos, 1 500 balles de déchets sont donc à nouveau en attente d’exportation.

Après avoir frôlé sa limite de 43 000 tonnes d’ordures, un autre centre d’enfouissement a quant à lui déjà fermé ses portes, il s’agit du centre de Prunelli di Fiumorbu. Seules exceptions, les communes de la communauté du Fium’Orbu-Castellu, qui elles, peuvent encore y déverser leurs déchets.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ