La crise sanitaire entraîne une hausse de la consommation des produits locaux

Par Emmanuelle Bourdy
28 avril 2020
Mis à jour: 28 avril 2020

Le confinement aura eu un impact sur la consommation des gens, qui se tournent de plus en plus vers les produits locaux.

Un sondage, réalisé par Happydemics, montre qu’un peu plus d’un Français sur cinq a modifié sa façon de consommer en terme de produits alimentaires. Par ailleurs, dans le détail des réponses, 47  % de ces consommateurs préfèrent maintenant opter pour les produits locaux, ainsi que le rapporte France Bleu.

Le producteur de fraises de Carros, Christophe Ferraro, basé à Gattières (Alpes-Maritimes), écoule désormais beaucoup de fraises en vente directe. Chaque jour, il vend entre 600 à 800 kilos de fraises. Pourtant, il n’était pas très optimiste en début de crise. « Au début du confinement j’étais inquiet, j’ai perdu quatre clients, des grossistes qui livrent des restaurants. Mais finalement les revendeurs sur les marchés passent des commandes plus importantes et j’ai trois fois plus de demandes pour les paniers de fruits et légumes », précise-t-il.

France Bleu rapporte également que les Halles d’Avignon ont énormément souffert au début du confinement. Les Halles abritent une quarantaine de commerçants. Afin de rebondir, ceux-ci ont complètement repensé leur façon de travailler et ont décidé d’opter pour la livraison à domicile.

Désormais, la machine est bien huilée et dès 9 heures, chaque matin, les clients peuvent passer leur commande par téléphone auprès de l’un des commerçants qui participe à l’opération. Les commandes sont regroupées et livrées dès le lendemain. Le nombre de commandes varie de 200 par jour en semaine et peuvent aller jusqu’à 300 le week-end.

Par ailleurs, certains exploitants livrent maintenant leur marchandise auprès des grandes et moyennes surfaces, devenues plus solidaires avec la crise. Autant de solutions qui incitent les consommateurs à acheter des produits locaux et donc à privilégier les circuits courts.

L’usine de chips Sibell, à Aubagne, a même dû recruter du personnel pour palier à l’augmentation de la demande des grandes surfaces. Mais Jonathan Leys, le directeur général de l’entreprise, se demande si ces habitudes vont perdurer une fois la crise passée. « Ils vont consommer local et partiront en vacances en France cet été. Mais au bout de quelques semaines, ils auront oublié et reprendront les habitudes d’avant. C’est triste. On veut acheter moins cher alors que pendant la période covid-19, on est bien content d’avoir des produits de nos agriculteurs français », dit-il, amer.

Selon une étude réalisée par l’institut Bonial, 54% des personnes interrogées désirent conserver leurs nouvelles habitudes en terme de consommation alimentaire. Une personne sur cinq souhaite consommer des produits locaux.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ