La diversité des oiseaux aurait une influence positive significative sur le bonheur des gens

Par Emmanuelle Bourdy
20 avril 2021
Mis à jour: 20 avril 2021

Une étude allemande a révélé que la diversité des espèces d’oiseaux joue un rôle important dans le bonheur des gens.

D’après une étude allemande, parue dans la revue Ecological Economics en mars dernier, la diversité des espèces d’oiseaux dans notre vie joue un rôle important. « D’après nos recherches, les Européens les plus heureux sont ceux qui peuvent profiter de nombreuses espèces d’oiseaux différentes dans leur vie quotidienne ou qui vivent dans des environnements quasi-naturels abritant de nombreuses espèces », a expliqué l’un des principaux auteurs de cette étude, Joel Methorst, post-doctorant du German Centre for Integrative Biodiversity Research (iDiv), ainsi que le relaye BFMTV.

L’étude portait sur 26 000 personnes issues de 26 pays européens différents. Dans cette étude, les chercheurs allemands se sont également penchés sur les particularités naturelles des paysages, quant à la faune et à la flore. C’est en croisant toutes ces données que les scientifiques ont remarqué le lien fort entre le bonheur des personnes interrogées et le nombre d’espèces d’oiseaux.

De plus, cette étude a effectué une comparaison entre la joie éprouvée par la diversité des oiseaux et la satisfaction apportée par une augmentation de revenus. Sur cette question, l’étude prenait comme base une hausse de 10 % de revenus (correspondant à environ 124 €) pour des personnes percevant un salaire de 1 237 €, et elle s’appuyait sur une augmentation de 10 % de la richesse en espèces d’oiseaux (équivalente à environ 14 espèces d’oiseaux par rapport à la médiane de 136 espèces d’oiseaux). « Nous avons examiné les données socio-économiques des individus interrogés et avons constaté, à notre grande surprise, que la diversité des oiseaux était aussi importante pour leur joie de vivre que leurs revenus », révèle la professeure Katrin Böhning-Gaese, directrice du Senckenberg Biodiversity and Climate Research Centre, ainsi que le rapporte encore la chaîne de télévision.

En outre, l’étude s’est attardée, entre autres, sur l’influence de caractéristiques de la nature et du climat sur la satisfaction de vie. L’étude révèle que lorsque les personnes ont un accès facile ou très facile aux espaces verts publics et aux zones de loisirs, leur satisfaction de vie augmente. Par contre, toujours selon cette étude, il n’y a aucune association significative entre le bonheur des gens et le paysage, la topographique, le climat ou encore la couverture des zones protégées. Et avec d’autres espèces animales ou même avec les arbres, l’étude n’a pas montré non plus d’augmentation significative du bien-être.

À l’issue de cette étude, le chercheur Joel Methorst en déduit que « la conservation de la nature assure donc non seulement notre base matérielle pour la vie, mais constitue aussi un investissement dans notre bien-être à tous ». Une autre étude, parue dans la revue scientifique PNAS il y a quelques semaines, montrait par ailleurs que le chant des oiseaux était à l’origine d’une diminution du stress de 28 %.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ