La fête de la mi-automne, un enchantement poétique en Chine


23 septembre 2018 Mis à jour: 24 septembre 2018

La Fête de la mi-automne (中秋节 Zhongqiu Jie), aussi connue sous le nom de Festival de la Lune ou des gâteaux de Lune, tombe le 15e jour du 8e mois de l’année lunaire chinoise, soit le 24 septembre en cette année 2018.

Avec le Nouvel An chinois, la Fête de la mi-automne est l’une des deux fêtes traditionnelles les plus importantes en Chine. Elle remonte à plus de 3.000 ans : à cette époque l’expression mi-automne est d’abord apparue dans un recueil concernant les rituels sous la dynastie Zhou, intitulé Rites de Zhou (1045-221 av. J.-C.).

Après avoir terminé la saison des récoltes estivales, arrive ainsi le moment idéal pour célébrer le jour où la lune est généralement la plus brillante et la plus pleine.

Les origines légendaires
Le festival vient de l’histoire à la fois belle et triste de Chang’e. Bien que cette histoire soit contée de nombreuses manières différentes, la version la plus commune est la suivante.

Dans des temps reculés, dix soleils flamboyaient dans le ciel, brûlant toutes les cultures et menant les gens à la misère. Un héros nommé Hou Yi arriva à en abattre neuf. Du ciel, l’impératrice Wang Mu le récompensa avec un peu d’élixir qui pouvait transformer un être humain en immortel.

L’épouse de Hou Yi, Chang’e, était connue pour sa beauté et sa bonté. Aimant profondément son épouse, il lui demanda de garder l’élixir afin qu’ils puissent le partager quand il reviendrait de la chasse. Cependant Peng Meng, un homme possédant un mauvais fond, vit tout cela à travers la fenêtre.

Trois jours plus tard, alors que Hou Yi avait quitté la maison pour chasser, Peng Meng vint, brandissant une épée à la main. Il menaça Chang’e afin qu’elle lui remette l’élixir. Chang’e porta précipitamment l’élixir à sa bouche et l’avala. Instantanément, son corps se mit à flotter au dessus du sol, elle glissa hors de la fenêtre et s’envola vers la Lune.

Chang’e regarde la terre avec chagrin depuis le palais de la Lune. (Amy Chang/Epoch Times)

Lorsque Hou Yi revint chez lui au crépuscule, il apprit ce qui s’était passé de la bouche des servantes. En larmes, il leva les yeux vers le ciel nocturne et cria le nom de son épouse bien-aimée. À cet instant, la lune devint particulièrement claire et brillante. Hou Yi vit l’ombre de sa femme sur la lune, le regardant avec chagrin.

Le jaune dans le gâteau symbolise la pleine lune. (Jason Wang/Epoch Times)

Hou Yi dressa alors une table avec de l’encens dans le jardin situé à l’arrière de sa maison. Il y déposa les gâteaux sucrés et fruits frais préférés de son épouse. Il organisa une cérémonie en sa mémoire. C’était le 15e jour du 8e mois de l’année lunaire.

La nouvelle, selon laquelle Chang’e s’était transformée en un être céleste et vivait sur ​​la lune, se répandit rapidement. Beaucoup de personnes disposèrent des tables d’encens au clair de lune priant pour que Chang’e la bienveillante les protège.

Dès lors, la coutume d’adorer la lune une fois par an ce jour-là, s’est répandue parmi les hommes.

Le gâteau de lune, symbole de la fête
Il y a beaucoup de coutumes dans différentes parties du pays, on brûle de l’encens, on plante les arbres de la mi-automne, on allume des lanternes sur les tours. Il y a également des spectacles de danse du dragon de feu. Toutefois, les différentes variétés de gâteaux de lune restent un symbole important pour cette fête.

Les gâteaux de lune traditionnels sont souvent ronds ou rectangulaires, mesurant environ 10 cm de diamètre et 4-5 cm d’épaisseur. Leur peau est friable avec une pâte à base de graines de lotus et un jaune d’œuf entier dans le centre de manière à pouvoir équilibrer la garniture sucrée par un goût salé. Quand le gâteau est coupé en deux pour être partagé entre les membres d’une famille ou des amis, le jaune ressemble à une pleine lune.

La famille est réunie le jour de la Fête de la mi-automne. (SM Yang/Epoch Times)

Les gâteaux de lune sont généralement cuits. De nombreuses variantes régionales ont évolué au fil du temps en raison des ressources locales et des préférences gustatives. Les types les plus populaires sont ceux remplis de pâte de graines de lotus, de haricots rouges et de dattes.

Au cours des dernières années, de nouveaux ingrédients comme le café, le chocolat, les noix, les fruits, les légumes, voire de la viande ont été ajoutés pour donner une touche de modernité aux recettes traditionnelles.

Habituellement, une empreinte est marquée sur chaque gâteau de lune. Parmi les plus courants, on trouve un anneau rouge, qui symbolise la longévité ou l’harmonie, une lune, Chang’e ou encore un lapin.

La famille réunie
Une pleine lune lumineuse symbolise l’achèvement, c’est pourquoi la fête de la mi-automne est l’occasion pour les membres d’une famille, ou pour les êtres chers, de se rassembler.

Il y a une expression chinoise « 圆满 » (yuan mǎn) assez bonne qui signifie plénitude, «achèvement et réalisation». En premier apparait le premier sinogramme de la lune ronde (圆月 yuán yuè) et le premier caractère de la pleine lune (满月 mǎn yuè). Le moment de l’achèvement est un moment qui doit être apprécié par tous les membres de la famille, rien ne manque dans la lune, et personne ne doit manquer dans la famille.

Traditionnellement, les membres de la famille se réuniront après le dîner, ce jour-là, pour admirer la lune et manger des gâteaux de lune avec du thé oolong ou du thé au jasmin.

Tous ceux que j’aime me manquent en ce jour de fête. (Zhiching Chen/Epoch Times)

La nostalgie du chez soi

Si on ne peut se joindre à la réunion familiale, avoir la nostalgie de son foyer est un autre élément important de la fête de la mi-automne.

Étant un étranger seul sur une terre étrangère,
Tous ceux que j’aime me manquent en ce jour de fête.
– Wang Wei (701-761 ap. J.-C.), grand poète de la dynastie des Tang

Un si vif éclat au pied de mon lit,
Scintille tel la glace à mes yeux errants.
Levant la tête, je regarde la Lune,
Baissant la tête, vient le mal du pays.
Li Bai (701-762 ap. J.-C.), grand poète de la dynastie des Tang

Dans les poèmes ci-dessus de grands poètes ont exprimé au mieux le sentiment nostalgique envers leur foyer. La lune, en ce jour, constitue un beau souvenir des proches et du foyer.

Déesse de la Lune. (Epoch Times)

Profiter de la pleine lune
Être assis dans la cour ou près de la fenêtre pour profiter de la lune glorieuse est aussi une tradition du jour de la fête de la mi-automne.

Tout au long de l’histoire, la lune de la mi-automne a fourni un thème populaire pour les poètes et les écrivains, leur permettant d’exprimer leurs sentiments ou d’offrir une scène idyllique.

Le fait d’écrire sur la lune fut considéré non seulement comme un art mais comme une discipline philosophique et spirituelle, qui s’est transmis parmi les intellectuels, les fonctionnaires et les empereurs à travers différentes dynasties. Inspirés par la lune claire et brillante, jusqu’à aujourd’hui de nombreux poèmes ont vu le jour.

Les grands personnages historiques qui ont joui de la brillante pleine Lune ont quitté cette terre les uns après les autres, mais la lune continue à diffuser sa lumière durant nos sombres nuits.

Profiter de la lune de la Mi – Automne. (Jane Ku/Epoch Times)

La dame de la lune, qui a vécu dans la solitude mais a envoyé de la lumière pour les autres sur Terre, continue à être le témoin des joies et peines des hommes dans le monde.

RECOMMANDÉ