La fille de Martin Luther King appelle à des manifestations non violentes

Par Katabella Roberts
3 juin 2020
Mis à jour: 3 juin 2020

La fille de Martin Luther King Jr., Bernice King, a appelé à des manifestations non violentes, après des jours d’émeutes et de pillages à travers les États-Unis à la suite de la mort de George Floyd.

Lors d’une réunion d’information à Atlanta le 30 mai, la plus jeune enfant de feu l’activiste des droits civiques a déclaré qu’elle éprouvait de la sympathie pour la fille de 6 ans de M. Floyd, ayant elle-même perdu son père lorsqu’il a été tué par balle au Lorraine Motel de Memphis, dans le Tennessee, en 1968.

« J’ai évidemment été dans la même situation que la fille de George, une enfant de 6 ans laissée sans son père, qui a été tué sans raison comme mon père a été assassiné sans raison », a déclaré Bernice. « Cela m’a plongée dans un voyage de colère, et j’ai combattu ce démon pendant longtemps. »

La PDG du King Center, âgée de 57 ans, dit qu’elle comprend que les manifestants en ont « assez », mais les a exhortés à protester contre la mort de George Floyd de manière non violente.

« C’est une période où les gens ressentent beaucoup de choses à l’heure actuelle et en ont marre. Et alors que je suis là en cet instant et que je regarde mon parcours, je dois lancer un appel à mes frères et sœurs. Parce que je me rends compte que la seule façon d’obtenir un changement constructif est de recourir à des moyens non violents », a-t-elle déclaré.

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Elle a ensuite cité certains des mots célèbres de son père : « Les émeutes sont le langage de ceux qui ne sont pas écoutés », ajoutant que « c’est un moment où nous devons tous être à l’écoute. Nous devons écouter les cris qui sortent des cœurs et des âmes de mes jeunes frères et sœurs et de tous les autres qui sont dans les rues de l’Amérique en ce moment et dans notre ville. »

Bernice King a dit que « des changements doivent avoir lieu » et que les gens « ne peuvent pas revenir à hier ; nous ne pouvons pas continuer à faire les choses comme nous le faisons dans cette nation ».

« Mais la seule voie que je connaisse pour y parvenir est celle de la non-violence. C’est une méthode qui a fait ses preuves. Elle n’a pas failli à mon père. […] Elle n’a pas échoué. Parce que quand on la comprend vraiment et qu’on la met en pratique, elle donne des résultats. »

Après le briefing du 30 mai, Bernice King a continué à appeler à des protestations non violentes, sur Twitter. Elle a déclaré dans un tweet du 1er juin : « La protestation est importante. Contrairement aux idées reçues, la protestation non violente n’est pas passive ou faible. La non-violence ne coopère pas avec le mal. Elle pose une exigence aux systèmes et aux consciences. Elle fixe des objectifs et les poursuit dans la paix véritable, qui inclut la justice, comme résultat. »

George Floyd, un Afro-Américain non armé de 46 ans, a été arrêté pour fraude présumée par la police devant une épicerie du sud de Minneapolis le jour du Memorial Day. La vidéo prise avec le téléphone portable d’un citoyen montre un officier identifié comme Derek Chauvin, 44 ans, agenouillé sur le cou de George Floyd pendant près de 9 minutes. George Floyd a répété qu’il ne pouvait pas respirer et a supplié les officiers de ne pas le tuer. Il a fini par ne plus réagir, un témoin ayant remarqué que son nez saignait. Les images se sont rapidement répandues dans les médias sociaux.

Le père de deux enfants a été déclaré mort le 25 mai, et le 26 mai, les officiers Derek Chauvin, Thomas Lane, Tou Thao et J. Alexander Kueng ont été renvoyés par la police de Minneapolis.

Derek Chauvin a également été arrêté et a été accusé de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire coupable au deuxième degré. Il doit faire sa première comparution le 8 juin au tribunal du comté de Hennepin. On ignore si des accusations seront portées contre les trois autres policiers.

La mort de George Floyd a déclenché des manifestations nationales contre les brutalités policières, dont beaucoup ont dégénéré en violences et pillages, et plusieurs États du pays ont fait appel à la Garde nationale pour aider les forces de l’ordre à tenir les manifestations à distance.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres intentions que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ