La Fondation Gates débloque 120 millions de dollars pour distribuer le médicament oral contre le Covid-19 dans les pays pauvres

Par Lorenz Duchamps
22 octobre 2021
Mis à jour: 27 octobre 2021

Selon une annonce faite le 19 octobre, la Fondation Bill & Melinda Gates, dans le cadre de sa lutte contre le Covid-19, débloquera jusqu’à 120 millions de dollars pour permettre aux pays à faible revenu d’accéder au médicament oral expérimental de Merck & Co.

Le financement soutiendra les efforts de développement et de production de versions génériques de ce qui pourrait devenir le premier médicament antiviral oral pour la maladie s’il obtient l’approbation réglementaire, selon une déclaration de la fondation.

« Merck a pris des mesures importantes pour que ce médicament soit disponible en tant que thérapie pour le Covid-19, notamment en négociant des licences avec des fabricants de génériques afin d’augmenter l’approvisionnement. Nous sommes heureux de travailler de concert avec eux pour garantir l’accessibilité financière et la disponibilité du médicament dans les pays à faible revenu », a dit Bill Gates, coprésident de la fondation.

Le médicament en comprimé, baptisé « molnupiravir », est mis au point par la société pharmaceutique Merck. Il est destiné à combattre les cas d’infection légère ou modérée liées au virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), responsable du Covid-19.

Au début du mois, une analyse intermédiaire de l’essai de phase 3 étudiant ce médicament a montré qu’il était efficace pour réduire de moitié le risque d’hospitalisation ou de décès chez les adultes jugés à risque mais non hospitalisés, selon un résumé publié par Merck.

L’Agence américaine des produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) examine actuellement le médicament en vue de son approbation aux États-Unis, car la décision d’autoriser ou non l’utilisation du médicament relève des organismes de réglementation nationaux ainsi que de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les résultats définitifs des tests du médicament expérimental n’ont pas encore été publiés, et certains experts ont déclaré être inquiets concernant la manière dont la pilule s’attaque au virus.

« On craint que cela n’entraîne des effets de mutation à long terme, voire un cancer », a déclaré à Barron’s le Dr Shuntai Zhou, un scientifique du laboratoire Swanstrom de l’université de Caroline du Nord.

Le Dr Michael Carome, directeur du groupe de recherche sur la santé du groupe de réflexion Public Citizen, a précisé à Epoch Times que cette préoccupation était pour l’instant théorique. Le recensement des effets indésirables rares ne sera probablement possible qu’avec des essais à long terme, parce que les essais avant la mise en marché n’impliquent habituellement que plusieurs milliers de participants.

Le molnupiravir s’incorpore dans le matériel génétique du virus et accélère ses mutations, épuisant finalement le virus en le faisant « muter jusqu’à ce qu’il meure », un processus connu sous le nom de mutagenèse létale.

Lancée en 2000, la fondation à but non lucratif Bill & Melinda Gates est la plus grande fondation philanthropique privée des États-Unis et l’une des plus importantes au monde. Elle a versé environ 1,9 milliard de dollars dans la lutte contre la pandémie depuis 2020.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ