La France championne du monde des impôts et des taxes sur les propriétaires et les entreprises

Par Laurent Gey - Epoch Times
11 septembre 2019 Mis à jour: 11 septembre 2019

La France est championne du monde des taxes depuis 2016. On sait désormais grâce au dernier rapport de l’OCDE que les entreprises et les propriétaires français sont aussi les plus imposés au monde.

L’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) a publié le 5 septembre un rapport sur les réformes fiscales menées par ses membres l’année dernière. La France est le pays le plus taxé au monde depuis 2017 (elle était jusqu’alors 2e après le Danemark), avec 46,2 % de prélèvements obligatoires. C’est à dire que 46,2 % de la richesse nationale française part dans les impôts de l’État.

Selon Le Figaro, le taux de pression fiscale sur le PIB était de 33,6 % en France en 1965 (contre 24,8 % en moyenne dans l’OCDE). Mais depuis, les impôts et cotisations ont augmenté de manière exponentielle, faisant de la France le pays le plus taxé au monde.

Avec le dernier rapport de l’OCDE, on sait maintenant que la France détient aussi le triste record du monde de la taxation des entreprises et des propriétaires.

Selon l’éditorialiste éco Nicolas Doze sur BFM Business le 6 septembre: « Vous prenez l’ISF qui est devenu l’IFI, qui est une taxation purement sur le patrimoine immobilier, vous prenez la taxe foncière qui augmente, les droits de mutation, les frais de notaire qui augmentent tout le temps… tranquillement cela fait entrer 12 milliards d’euros dans les caisses des départements et des collectivités. »

Selon l’OCDE, la fiscalité globale sur le logement va atteindre 100 milliards d’euros en France. « L’immobilier aujourd’hui est ce qui plombe le porte-monnaie des Français, c’est ce qui explique qu’on a une différence de pouvoir d’achat entre les Français et les Allemands » commentait l’éditorialiste.

L’Hexagone est l’un des pays où la pression fiscale sur les propriétaires, qui financent les collectivités locales, a le plus augmenté ces dernières années au côté de l’Argentine, de la Belgique ou des Etats-Unis. Quant aux entreprises françaises, avec un taux d’impôt sur les sociétés (IS) moyen de 32 %, elles demeurent les plus taxées au monde selon l’OCDE.

RECOMMANDÉ