La France s’engage à accueillir 40 migrants de l’Open Arms dont 27 « mineurs non-accompagnés » ont accosté en Italie

Par Epoch Times avec AFP
18 août 2019 Mis à jour: 18 août 2019

La France s’est engagée à accueillir 40 personnes sur l’Open Arms, bateau de l’ONG espagnole Proactiva qui transporte une centaine de migrants secourus en Méditerranée, a annoncé dimanche à l’AFP le ministère de l’Intérieur.

Le navire humanitaire, qui a fait débarquer en Italie 27 mineurs non-accompagnés samedi après deux semaines de navigation, transporte toujours 105 adultes et deux enfants à bord selon le gouvernement espagnol, qui a proposé dimanche de l’accueillir sur son port d’Algesiras, à l’extrême sud du pays.

« La coordination de la solidarité est maintenue » entre les pays qui se sont engagés à recueillir les migrants et « la France s’engage à maintenir son engagement d’accueillir 40 personnes », souligne-t-on Place Beauvau.

Vingt-sept ‘mineurs’ non accompagnés sont escortés dans des véhicules de la police alors qu’ils s’apprêtent à quitter le port de Lampedusa le 17 août 2019, après avoir été évacués du navire de sauvetage Open Arms (ALESSANDRO SERRANO/AFP/Getty Images)

Ces 40 personnes, soit près de la moitié des migrants à bord de l’Open Arms, devront être « en besoin de protection », c’est-à-dire remplir les critères pour obtenir le statut de réfugié, ajoute le ministère de l’Intérieur, qui déploiera dans les prochains jours une mission de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) en Espagne si le bateau accoste bien à Algesiras.

Vingt-sept ‘mineurs’ non accompagnés sont escortés dans des véhicules de la police alors qu’ils s’apprêtent à quitter le port de Lampedusa le 17 août 2019, après avoir été évacués du navire de sauvetage Open Arms (ALESSANDRO SERRANO/AFP/Getty Images)

L’Ocean Viking, bateau humanitaire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières parti le 4 août de Marseille, ne dispose lui toujours d’aucune solution pour faire débarquer les 356 migrants secourus en mer. Il se trouve à mi-chemin entre Malte et l’île de Lampedusa.

Migrants soudanais sur l’ Ocean Viking (ANNE CHAON/AFP/Getty Images)

Suède : 78 % des migrants « mineurs isolés », soumis aux tests pour déterminer leur âge, étaient des adultes

La Suède est le pays d’Europe qui a accueilli le plus de migrants par habitant pendant la crise migratoire qui a commencé en Europe en 2015. Ils ont reçu plus de 160 000 individus à la fin de l’année 2015 – dont 35 000, principalement des Afghans, qui allaient demander le statut de réfugié en tant que mineurs non accompagnés pour pouvoir rentrer sur le territoire européen. 4 ans plus tard, ce droit au statut de réfugié a subi de larges abus.

Les lois suédoises avaient incité des familles et des clans afghans à envoyer leurs fils en Suède comme un investissement économique – un sujet à l’époque tabou dans le discours politique suédois. De fait, 0 % des mineurs non accompagnés arrivés en Suède à cette époque étaient munis de papiers d’identité valables, ce qui laisse penser qu’une proportion non négligeable d’entre eux a pu mentir sur son âge. Et, après la réintroduction de tests pour déterminer l’âge des migrants, 78 % des individus qui y ont été soumis se sont révélés être des adultes.

RECOMMANDÉ