La Garde nationale et le FBI sont déployés au Capitole américain pour intervenir face aux manifestants

Par Zachary Stieber
7 janvier 2021
Mis à jour: 7 janvier 2021

La Garde nationale et d’autres forces ont été déployées au Capitole américain mercredi, après la prise d’assaut du bâtiment par des personnes vêtues de vêtements pro-Trump, interrompant une session conjointe du Congrès.

Le président américain Donald Trump a ordonné à la Garde nationale d’envoyer des forces, ainsi que d’autres services de protection fédéraux, a déclaré l’attachée de presse de la Maison-Blanche Kayleigh McEnany.

Le ministère de la Justice a envoyé des centaines d’officiers fédéraux et d’agents du Federal Bureau of Investigation (FBI) et d’autres agences pour aider la police du Capitole, selon le procureur général par intérim Jeffrey Rosen.

Un porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure a déclaré aux médias que des agents du Service fédéral de protection et du Service secret avaient été déployés au Capitole, à la demande de la police du Capitole des États-Unis. Le FBI a déclaré à Epoch Times par e-mail que des agents avaient été déployés pour aider la police du Capitole américain « comme demandé dans la protection de la propriété fédérale et la sécurité publique ».

Le FBI a par la suite annoncé qu’il avait neutralisé deux engins explosifs présumés. Une enquête est en cours à leur sujet.

Le gouverneur de Virginie, Ralph Northam, un démocrate, a déclaré qu’il envoyait des membres de la Garde nationale de Virginie à Washington, ainsi que 200 soldats de l’État. Le gouvernement du Maryland, Larry Hogan, un républicain, a déclaré qu’il envoyait des troupes et avait donné l’ordre à l’adjudant général de la Garde nationale du Maryland d’appeler une force d’intervention rapide pour soutenir les forces de l’ordre et rétablir l’ordre.

Jonathan Hoffman, un porte-parole du Pentagone, a déclaré que l’intervention des forces de l’ordre face à la situation était dirigée par le ministère de la Justice. Le secrétaire d’État à la défense par intérim, Christopher Miller, a été en contact avec les dirigeants du Congrès.

Un groupe de manifestants entre dans la rotonde du Capitole américain à Washington le 6 janvier 2021. (Saul Loeb/AFP via Getty Images)
Des membres du Congrès se mettent à l’abri alors qu’un groupe de manifestants tente d’entrer dans la Chambre des représentants lors d’une session conjointe du Congrès à Washington le 6 janvier 2021. (Drew Angerer/Getty Images)

À la demande du maire de Washington, Muriel Bowser, une démocrate, environ 340 membres de la Garde nationale ont été mobilisés cette semaine pour soutenir les policiers alors que les manifestations en faveur de Donald Trump se déroulaient dans la ville.

Le personnel n’était pas armé, ont souligné les responsables.

Après l’entrée des manifestants dans le bâtiment mercredi, déclenchant l’évacuation des membres du Congrès, une personne a été abattue.

La police du Capitole américain procédait à des arrestations mais semblait surchargée. Ils avaient barricadé les salles de la Chambre, et certains pointaient des armes à feu sur les portes alors que les manifestants regardaient à l’intérieur.

Donald Trump a exhorté les gens à « rester pacifiques », ajoutant : « Pas de violence ! » Il a également demandé aux supporteurs de respecter la police.

Une foule immense s’était rassemblée à Washington pour protester contre les résultats des élections de 2020. Donald Trump et ses supporteurs pensent que l’élection lui a été volée, et ont demandé aux législateurs de s’opposer aux résultats des États que le candidat démocrate à la présidence Joe Biden a remportés.

La session conjointe devait permettre de compter les votes électoraux. Des dizaines de législateurs du GOP (Parti républicain surnommé le Grand Old Party) se sont opposés aux votes de l’Arizona, déclenchant un débat séparé de deux heures dans chaque chambre. Ce débat a été interrompu par l’entrée de manifestants dans le bâtiment.

Focus sur la Chine – Trump face à la Chine : son administration élargit le découplage avec le régime chinois

ÉLECTIONS AMÉRICAINES – Marche « Save America » : discours de Trump

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ