La gendarmerie de la Savoie intervient pour une affaire de kidnapping ; il s’agissait en fait d’un enterrement de vie de garçon !

Par Emmanuelle Bourdy
20 juin 2021
Mis à jour: 20 juin 2021

Il s’agissait d’un canular si bien monté, et les gendarmes eux-mêmes se sont fait prendre au piège !

Un homme s’est fait kidnapper, au niveau de l’aire de repos d’Aiguebelette, sur l’autoroute A 43, par une bande de jeunes, dont l’un était visiblement porteur d’une arme de poing. L’homme, bâillonné et ligoté, avait été enfermé dans le coffre d’une voiture. Les gendarmes ont reçu un appel les avertissant des faits. « Le CORG de la gendarmerie est avisé qu’un enlèvement vient de se produire au niveau d’une aire de repos sur l’autoroute A43 près d’Aiguebelette. Toutes les unités du bassin chambérien sont immédiatement engagées », explique un tweet de la gendarmerie de la Savoie le 15 juin dernier.

Les gendarmes, aidés par les policiers municipaux et nationaux de Chambéry, se sont mobilisés pour secourir le malheureux. « Les deux véhicules quittent l’autoroute pour entrer dans le centre-ville de Chambéry. […] Les véhicules sont finalement interceptés par un équipage du PSIG et un équipage de la BAC, sous les fenêtres du tribunal », dans le centre-ville de Chambéry, confirme encore la gendarmerie de la Savoie qui ajoute que les forces de l’ordre ont interpellé et menotté tous les agresseurs.

« Le canular était bien ficelé »

Mais la victime n’était autre qu’un futur marié, dont l’enlèvement était une mise en scène orchestrée par ses amis à l’occasion de son enterrement de vie de garçon. Une façon pour le moins inhabituelle de fêter cette coutume. De plus, « l’arme était factice », mentionnent les gendarmes. « Tous les protagonistes sont finalement relâchés après une belle frayeur », est-il encore indiqué sur leur compte Twitter. « Le canular était bien ficelé », ont-ils renchéri.

Certains internautes n’ont pas manqué de réagir à la suite de cette interpellation musclée, qui a mobilisé plus d’une quinzaine de fonctionnaires. « Veuillez présenter la facture de cette intervention aux protagonistes irresponsables », s’est agacé un internaute. « Ah oui… c’est génial ça. Donc on peut déranger des centaines de forces de l’ordre pour une blague… », s’est étonné un autre.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ