La Maison-Blanche annonce de nouvelles mesures pour les personnes non vaccinées

Par Jack Phillips
11 septembre 2021
Mis à jour: 11 septembre 2021

Avant que le président Joe Biden n’annonce jeudi de nouvelles mesures concernant le Covid-19, la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a déclaré que de nouvelles dispositions pourraient être imposées aux personnes non vaccinées.

« Le président va annoncer six étapes, qui comporteront de nouveaux éléments », a déclaré Mme Psaki aux journalistes mercredi. « Certains de ces éléments seront liés à l’accès aux tests, d’autres seront liés aux mandats, d’autres encore seront liés aux moyens à mettre en œuvre pour assurer la protection des enfants dans les écoles. »

Interrogée sur l’impact de ces nouvelles mesures sur la vie des Américains, Mme Psaki a répondu que « cela dépendra de votre statut vaccinal ».

Mme Psaki a donné peu de détails sur les mandats qui pourraient être imposés aux Américains non vaccinés. Mardi, elle a expliqué aux journalistes sur Air Force One que le gouvernement fédéral n’avait pas l’autorité nécessaire pour rendre les vaccins obligatoires pour tous.

« Il y aura de nouveaux éléments qui, bien sûr, auront un impact sur les citoyens de tout le pays, mais nous travaillons aussi tous ensemble pour maîtriser le virus, pour retourner à nos vies normales », a également déclaré Mme Psaki, sans donner plus de détails, ce mercredi.

Joe Biden, qui devait rencontrer ses conseillers sur le Covid-19 mercredi, a prononcé un discours voici environ six mois pour affirmer que les États-Unis avaient « fait de réels progrès » contre le virus.

Depuis cette date, environ 142 millions d’Américains ont été vaccinés contre le Covid-19 et environ 950 000 personnes sont vaccinées chaque jour, selon les informations fournies par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Les données publiées quotidiennement par l’outil de suivi Covid-19 des CDC laissent penser que les nouveaux cas et décès survenus aux États-Unis ont atteint un plateau ou sont en baisse. Mardi, la moyenne sur sept jours du nombre de cas était respectivement de 140 000 et de 1 022 décès, alors qu’au 1er septembre, la moyenne sur sept jours du nombre de cas était respectivement de 156 000 et de 1 141 décès.

Le discours du président ce jeudi pourrait faire référence à une annonce récente des responsables de plusieurs agences fédérales de santé selon laquelle les troisièmes doses des vaccins Moderna et Pfizer, ou injections de rappel, pourraient être fournies autour du 20 septembre. Cependant, le ministère de l’Alimentation et des Médicaments (Food and Drug Administration) n’a pas encore donné son accord pour autoriser les injections de rappel.

Joe Biden a déjà exigé de tous les employés et contractuels fédéraux qu’ils se fassent vacciner contre le Covid-19 ou qu’ils adhèrent à des protocoles stricts de test et de distanciation sociale. Il a également ordonné aux maisons de retraite de demander à leur personnel de se faire vacciner pour pouvoir bénéficier des subventions accordées par les régimes Medicare et Medicaid.

Ron Klain, l’un des principaux hommes de confiance de Joe Biden, a hésité, lors d’une interview sur CNN ce week-end, à donner une date précise pour mettre les injections de rappel à la disposition du public.

Jack Phillips est un journaliste travaillant pour le journal Epoch Times, établi à New York.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ