La Maison-Blanche annule ses abonnements au New York Times et au Washington Post, mais conserve ceux d’autres médias

Par Zachary Stieber
25 octobre 2019 Mis à jour: 25 octobre 2019

La Maison-Blanche a reçu ses derniers exemplaires du New York Times et du Washington Post le 22 octobre, et n’en recevra plus d’autres, mais a conservé des abonnements à d’autres journaux, dont le Financial Times et le Wall Street Journal.

Après que le président Donald Trump eut déclaré lundi que la Maison-Blanche mettrait probablement fin aux abonnements au New York Times et au Washington Post, la Maison-Blanche a confirmé un jour plus tard qu’elle y mettrait fin.

Selon Jennifer Jacobs, journaliste à Bloomberg, le dernier jour pour la livraison des deux journaux sur papier était mardi.

Elle a posté une photo jeudi montrant les journaux que la Maison-Blanche reçoit toujours, y compris le New York Post, le Financial Times et Politico.

Le Washington Times, le Wall Street Journal et USA Today étaient également représentés.

Bien que ce dernier ne sera peut-être pas là pour longtemps.

Des sources ont déclaré au média Poynter que USA Today mettait fin à son édition imprimée en vue d’une version numérique, bien que Maribel Perez Wadsworth, l’éditeur de USA Today, ait repoussé l’envoi d’un courriel à l’agence.

« [Le groupe de média] Gannett n’a pas l’intention d’arrêter l’édition imprimée de USA Today, qui reste une partie importante de notre activité. Elle demeure engagée envers le journalisme de haute qualité pour les communautés que nous servons et pour notre transformation numérique en cours, et nous sommes heureux d’avoir trouvé un partenaire aux vues similaires dans les nouveaux médias », a-t-elle déclaré, faisant référence à l’opération en cours que le New Media Investment Group doit conclure avec le propriétaire de USA Today.

Un homme entre dans le nouvel immeuble du Washington Post à Washington. (Brendan Smialowski/AFP/Getty Images)

Trump claque la porte au nez du New York Times et du Washington Post

Lors d’une entrevue accordée à Sean Hannity, de Fox News, le 21 octobre, le président Trump avait déclaré que les abonnements au New York Times et au Washington Post prendraient probablement fin.

« Vous voyez que chaque article n’est pas juste – peu importe ce qu’ils font, peu importe à quel point ils pensent faire bien », a déclaré M. Trump au sujet du Washigton Post, qui est la propriété du fondateur et PDG d’Amazon, Jeff Bezos. « Avec tout ce que nous avons fait – l’allègement des réglementations, la plus importante réduction d’impôt de l’histoire, tant de choses, nous sommes maintenant indépendants sur le plan énergétique […] il y a tant de choses qui ont été faites pour le pays, mais jamais ils ne publient d’articles décents. »

« Ce sont des gens malhonnêtes », a ajouté M. Trump, notant que le Washigton Post a publié un article le jour de son investiture en tant que président dans lequel on pouvait lire : « La campagne de destitution du président Trump a commencé. »

« Les médias sont corrompus. Pas tous les médias, je connais des gens formidables, y compris vous, et je connais d’excellents journalistes. Mais regardez, ils ont donné des prix Pulitzer à ceux qui se sont trompés et qui ont diffusé de fausses informations. Tous ces gens du New York Times, qui est un faux journal, un journal de fake news, nous ne voulons même plus en parler à la Maison-Blanche, nous allons probablement mettre fin à notre abonnement et au Washington Post aussi », a-t-il déclaré.

« Ils sont trompeurs. Si vous jetez un coup d’oeil au New York Times, et si vous regardez le genre de reportage qu’ils font, vous verrez que tout a toujours été faux. »

RECOMMANDÉ