La majorité des Afro-Américains et Hispaniques soutiennent les candidats à la présidentielle contre l’immigration clandestine

Par Zachary Stieber
10 août 2019 Mis à jour: 10 août 2019

En prévision de la prochaine élection présidentielle, les sondeurs interrogent les Américains sur différentes questions clivantes qui seront sûrement abordées durant les campagnes démocrates et républicaines. Parmi ces sujets, l’immigration illégale fait partie des questions les plus polarisantes de la société américaine.

D’après un nouveau sondage, une majorité d’électeurs afro-américains et hispaniques soutiennent les candidats à la présidence qui sont contre l’immigration illégale.

Les répondants à un sondage Harvard/Harris X ont été interrogés sur deux profils de candidats à la présidence.

L’un d’eux « représente le nouveau pacte durable sur les changements climatiques, l’assurance-maladie pour tous, la gratuité des frais de scolarité, une ouverture significative de nos frontières aux immigrants et la hausse des impôts pour financer ces programmes ».

Le second candidat « propose une baisse des impôts et une réduction de la réglementation gouvernementale, le renforcement de nos forces armées, le renforcement de nos frontières pour réduire le nombre d’immigrants illégaux, une politique de fermeté envers la Chine et l’Iran et la recherche de meilleurs accords commerciaux pour les États-Unis « .

Soixante et un pour cent des répondants ont choisi cette dernière option, dont 49 % des Hispaniques, 50 % des Afro-Américains.

Par la suite, on a demandé aux répondants s’ils étaient susceptibles ou non de voter pour un candidat à la présidence qui représente une série de questions. Mais cette fois-ci, les questions étaient présentées une par une.

illegal migrants mexico border
7 migrants sans-papiers appréhendés par les forces de patrouille américaines, à la frontière US-Mexique du Texas. (Charlotte Cuthbertson/The Epoch Times)
Democratic Presidential Candidates Participate In First Debate Of 2020 Election
20 candidats démocrates à la présidence sont séparés en 2 groupes à la primaire démocrate durant un meeting en juin 2019. (Drew Angerer/Getty Images)

Lorsqu’on leur a demandé s’ils soutiendraient un candidat qui se concentrait sur le « renforcement de [la] frontière pour réduire le nombre d’immigrants illégaux », 70 % ont répondu qu’ils le feraient probablement, dont 61 % des Hispaniques et 63 % des Afro-Américains.

Environ 30 % des Hispaniques et 26 % des Afro-Américains ont déclaré qu’ils étaient « très susceptibles » de voter pour un tel candidat, 31 % des Hispaniques et 37 % des Afro-Américains ayant répondu qu’ils étaient « assez susceptibles » de voter pour un tel candidat.

Des Américains naturalisés arborant des drapeaux américains lors d’une cérémonie à Los Angeles, en 2018. (Mario Tama/Getty Images)
President Donald Trump speaks with members of the U.S. Customs and Border Patrol as he tours the border wall between the United States and Mexico in Calexico
Le président Donald Trump s’adressant aux forces de sécurité de la frontière à Calexico, en Californie, le 5 avril 2019.(Saul Loeb/AFP/Getty Images)

Une autre question demandait aux gens s’ils se prononçaient en faveur d’une « réforme globale de l’immigration ». Quelque 66 % ont déclaré qu’ils soutenaient la réforme, dont 74 % des républicains.

Environ 45 % des répondants ont affirmé qu’ils approuvaient la position de président de Trump, et 55 % ont affirmé leur réprobation. Parmi les sondés qui approuvent le président, on comptait 36 % d’Hispaniques et 22 % de Afro-Américains.

Le sondage portait sur 2 214 répondants interrogés entre le 31 juillet et le 1er août. Cela comprenait 704 républicains, 816 démocrates et 637 indépendants auto-identifiés, ainsi que 45 « autres ».

Une autre question de l’enquête était plus spécifique. Elle interrogeait s’il est plus important de maintenir le système d’immigration actuel qui donne la préférence aux migrants légaux qui ont un parent aux États-Unis ou s’il faudrait passer à un système fondé sur le mérite qui donne la préférence aux migrants légaux en fonction des compétences et du niveau de scolarité.

Environ 48 % ont dit qu’ils étaient en faveur du maintien du système actuel, tandis que 52 % ont dit qu’ils voulaient passer à un système fondé sur le mérite.

Le soutien à Trump parmi les minorités a augmenté depuis 2016, en particulier parmi les Hispaniques. Un grand nombre de sondages effectués plus tôt cette année ont révélé que l’appui pour Trump avait atteint 50 % au sein du groupe.

M. Trump a souvent rapporté les bons chiffres du taux de chômage parmi Hispaniques, Afro-Américains et Asiatiques lors de sa campagne « Make America Great Again ». Un nouveau record, selon le président américain, qui affirme que son action vise en partie à profiter à ceux qui ont été laissés pour compte par les autres administrations.

RECOMMANDÉ