Paris: la marche pour le climat infiltrée par les black blocs

Par Epoch Times avec AFP
21 septembre 2019 Mis à jour: 21 septembre 2019

Les « marcheurs » pour le climat ont commencé à manifester samedi sous étroite surveillance à Paris, où des militants blacks blocs, qui se sont mis en tête de cortège, ont commis de premières « exactions ».

La capitale est sous tension avec une série de mobilisations : celle des « gilets jaunes » pour plus de justice sociale et fiscale, et celle de Force ouvrière contre la réforme des retraites qui a réuni plusieurs milliers de personnes.

Boulevard Saint-Michel, des black blocs, militants d’extrême gauche, pour certains masqués, ont jeté des projectiles sur les forces de l’ordre avant de s’en prendre à une agence bancaire. Les gendarmes ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes, contraignant une partie des marcheurs à rebrousser chemin, un peu avant 15h00.

Avant le début de la marche, Jardin du Luxembourg, les organisateurs avaient appelé au calme. « Tout le monde est le bienvenu. On n’oppose pas justice climatique et justice sociale, il faut respecter le consensus d’action non violente », avait lancé une organisatrice.

1000 manifestants radicaux selon la Préfecture

Selon la préfecture, 1.000 militants radicaux se trouvent au sein de la marche dont le départ était prévu à 14h30. «Exactions en cours par des individus violents. Les #FDO interviennent et répliquent avec des moyens lacrymogènes. Désolidarisez-vous des groupes à risques», a indiqué la préfecture de police sur Twitter.

 

RECOMMANDÉ