L’US Navy reconnaît l’authenticité de vidéos d’ovnis les présentant comme de véritables «objets non identifiés»

Par Zusmee Byamba
20 septembre 2019 Mis à jour: 20 septembre 2019

Pour la première fois, l’US Navy a reconnu les trois vidéos d’OVNI publiées par le New York Times et l’Académie des arts et des sciences To the Stars (TTSA) comme de véritables objets « non identifiés ». La Marine a admis que les vidéos appelées GimbalFLIR1, et Gofast étaient des « phénomènes aériens non identifiés ».

Deux des trois vidéos d’OVNI ont été publiées en décembre 2017, et la vidéo GoFast a été publiée en mars 2018.

La première vidéo a été prise le 14 novembre 2004 par la caméra d’un F-18. Les deuxième et troisième vidéos ont été prises le même jour, le 21 janvier 2015, mais il est encore difficile de savoir si les deux vidéos présentent le même objet.

De nombreuses contradictions sont apparues concernant la nature de ces rencontres et certains pensent qu’elles pourraient simplement être un sous-produit d’exercices d’entraînement militaire américains utilisant un drone classé ou une technologie associée.

Mais le soldat Joseph Gradisher a déclaré à The Black Vault, un site Web dédié aux documents gouvernementaux déclassifiés : « La Marine considère que le phénomène contenu ou dépeint dans ces trois vidéos est non identifié. » Il a ajouté : « La terminologie Phénomène Aérien Non Identifié (PANI, en anglais UAP : Unidentified Aerial Phenomena) est utilisée pour les observations d’aéronefs, d’objets non autorisés ou non identifiés qui ont été observés entrant ou évoluant dans l’espace aérien de divers terrains d’entraînement contrôlés par l’armée. »

Ces nouvelles déclarations de la Marine qualifiant les cas de « phénomènes aériens non identifiés » donnent un nouveau souffle à cette théorie.

Bien que le terme « objet volant non identifié » ou « OVNI » (en anglais UFO pour Unidentified Flying Object) soit beaucoup plus courant que « PANI », la Marine américaine commence à l’accepter.

John Greenewald Jr., éditeur de The Black Vault, a déclaré à Motherboard qu’il ne s’attendait pas aux propos que la Marine a tenus dans ses déclarations officielles.

Pixabay

« Je m’attendais beaucoup à ce que, lorsque l’armée américaine aborderait les vidéos, elles coïncideraient avec le libellé que nous voyons sur les documents officiels qui ont été publiés, et les qualifieraient de drones ou de ballons », a déclaré M. Greenwald à Motherboard« Cependant, ils ne l’ont pas fait. Ils ont déclaré que le phénomène décrit dans ces vidéos était non identifié. Cela m’a vraiment surpris, intrigué, excité et motivé à déployer des efforts plus vigoureux pour accéder à la vérité. »

Luis Elizondo, l’ancien responsable du Programme d’identification des menaces aérospatiales avancées du Pentagone, a déclaré que les gens devraient prêter attention aux commentaires du gouvernement à propos des OVNI.

« Ce que les pilotes ont rencontré ce jour-là a été en mesure d’agir d’une manière qui défie toute logique et notre compréhension actuelle de l’aérodynamique », a écrit Luis dans un éditorial de Fox News faisant état de la rencontre de 2004 entre des pilotes de la Marine américaine, témoins de l’objet au large de San Diego.

« En outre, au-delà de ce que les pilotes ont vu de leurs propres yeux, l’exploit technologique qu’ils ont rencontré a également été confirmé par l’impressionnant radar Aegis SPY-1, premier système radar américain de l’époque, et même par des images de caméras de tir et des systèmes de sonar des sous-marins qui les accompagnaient. »

Plus tôt cette année, la Marine a publié de nouvelles directives sur la manière de signaler de tels cas « en réponse à des aéronefs inconnus et avancés volant dans ou à proximité de groupes de frappe navale ou d’autres installations et formations militaires sensibles », a rapporté Fox News.

En juin, le département de la Défense a également informé le vice-président du Comité de renseignement du Sénat, Mark Warner, avec deux autres sénateurs, dans le cadre de ce qui semblait être des efforts accrus visant à familiariser les politiciens avec des aéronefs non identifiés.

Selon Politico, le porte-parole de Mark Warner a indiqué que le sénateur avait cherché à examiner les problèmes de sécurité liés à une « ingérence inexpliquée » à laquelle les pilotes de la Marine étaient confrontés.

Le président Trump a déclaré qu’il avait été informé sur les objets volants non identifiés, mais qu’il demeurait sceptique quant à l’existence d’ovnis. « Je veux qu’ils pensent ce qu’ils pensent », a déclaré le président américain Trump à George Stephanopolous de ABC News plus tôt cette année, faisant référence aux pilotes de la Marine. « J’ai eu une très brève réunion à ce sujet. Mais les gens disent qu’ils voient des OVNI. Est-ce que je les crois ? Pas particulièrement. »

RECOMMANDÉ