La mère d’un garçon autiste salue le personnel de la compagnie aérienne United Airlines pour son aide lors d’une crise en plein vol

Par Tom Ozimek
2 septembre 2019 Mis à jour: 2 septembre 2019

La compagnie aérienne américaine United Airlines a reçu les éloges d’une mère du Texas, pour la façon dont son équipage s’est occupé de son fils autiste de 4 ans en crise, en plein vol.

Lori Gabriel a dit à la chaîne de télévision Fox News que le 6 août, elle était sur un vol en partance de San Diego, en Californie, vers l’aéroport Intercontinental George Bush à Houston, au Texas avec son fils, Braysen.

« C’était l’heure du décollage, et Braysen avait glissé sous sa ceinture de sécurité et voulait s’asseoir sur le plancher. C’est à ce moment-là qu’il s’est jeté par terre et qu’il a commencé à donner des coups de pied, à crier et à frapper », a dit Lori à Fox News.

« Je pensais qu’il dormirait dans l’avion », a dit Lori à la rubrique Yahoo Lifestyle. « Je ne pensais pas que ça se passerait comme ça. »

Une hôtesse de l’air s’est alors approchée et a dit que l’avion ne pourrait pas décoller si son fils n’était pas attaché correctement.

« J’ai dit : ‘Je suis désolée.’ Je lui ai dit qu’il est autiste », a raconté Lori à Fox, ajoutant qu’elle avait peur d’être forcée de débarquer « parce qu’il ne voulait pas s’asseoir et que j’aurais compris, parce que c’était une question de sécurité ».

Lori a dit à la chaîne de télévision CNN, qu’après avoir expliqué sa situation, l’hôtesse de l’air est partie, pour revenir avec deux autres membres de l’équipage qui lui ont demandé comment ils pouvaient l’aider.

« Puis ils sont passés à l’action », a dit Lori. Les agents de bord ont d’abord laissé son fils s’asseoir sur les genoux de sa mère pour le décollage et l’ont ensuite laissé s’asseoir sur le plancher.

« Lorsqu’il est surstimulé, les vibrations le font se sentir mieux », a expliqué Lori, a rapporté CNN.

« J’étais genre, ‘Vous savez quoi ? Ça va aller' », a dit Lori à la station de télévision KHOU. « Sèche tes larmes. »

Au cours du vol, les membres de l’équipage ont fait tout leur possible pour répondre aux besoins de son fils, tout comme certains passagers.

Dans un message sur Facebook, Lori a dit que son fils s’était rendu en première classe et qu’il « jouait » avec le siège d’un homme. Elle a dit que le passager lui avait dit qu’il n’en était pas dérangé et que, même, il se dédiait à essayer de rendre le vol de l’enfant anxieux plus tolérable.

« Pour l’homme qui était en première classe, au siège 6C, vous êtes génial. Merci d’avoir joué avec Braysen et de ne pas avoir porté attention aux coups de pied qu’il donnait dans votre siège ou quand il vous embêtait ! Il aimait vos ‘tope là’ ! », a écrit Lori dans un post.

Lori a également exprimé sa reconnaissance à l’équipage du vol 2210 United.

« Un grand merci à United Airlines – ils ont répondu à ses besoins, se sont assurés que nous allions tous bien, vous êtes adaptés en fonction de l’endroit où il a choisi de s’asseoir », a écrit Lori dans un post, ajoutant que les agents de bord « n’auraient pu faire un meilleur travail ».

United Airlines a répondu à la note de Lori sur les médias sociaux : « On dirait que Braysen et votre famille ont fait bon vol. Nous sommes heureux que notre équipage ait pu aider à en faire une expérience agréable pour vous. Nous sommes ravis de voir que nous avons aussi à bord des passagers si aimants et solidaires ! »

Lori a dit qu’une compagne de voyage – qui était aussi une employée de United Airlines – lui a remis une note manuscrite qui félicitait Lori pour sa force et disait que sa famille était « aimée et soutenue ».

« Ne laissez jamais personne vous faire sentir comme si vous étiez une gêne ou un fardeau. Il est une bénédiction », disait la note que Lori a publiée en photo, sur Facebook. « Que Dieu bénisse votre patience, votre amour, votre soutien et votre force. Continuez à être une Super Femme. »

« À la dame qui m’a écrit cette note dans le siège 7D, merci. Vous ne savez peut-être pas ce que cela signifie pour nous à des moments où nous nous sentons découragés », a écrit Lori dans un post afin de remercier la femme.

Un représentant de United Airlines a déclaré à Yahoo Lifestyle : « La note ne pouvait pas dire mieux. » « Au nom de la famille United, nous voulons que Lori et sa famille sachent qu’ils sont aimés et soutenus. Nous sommes fiers de notre équipe et de tous nos employés pour la gentillesse et l’attention qu’ils démontrent à nos clients chaque jour, et c’est un bel exemple de l’impact que cela peut avoir. »

« Je n’ai jamais vu autant d’inconnus être aussi gentils », a dit Lori à Fox News. « Cela me démontre qu’il y a encore de bonnes personnes dans le monde. »

La mère d’un garçon autiste ayant pris un vol d’avion seul reçoit une note émouvante du « compagnon de voyage » de son fils.

L’histoire rappelle le cas d’une femme du Nevada qui a partagé sa touchante histoire après qu’un gentil inconnu a aidé son fils autiste à faire face à l’anxiété durant son premier vol en solo.

Landon, le fils d’Alexa Bjornson, âgé de 7 ans, est atteint d’autisme de haut niveau, une maladie apparentée au syndrome d’Asperger selon une étude de la revue médicale Pediatric Annals, et caractérisée par des « déficits sociaux potentiels, des intérêts limités et des comportements étranges ou répétitifs ».

Alexa a déclaré dans un post sur Facebook le 27 juin qu’elle avait récemment envoyé Landon rendre visite à son père en Oregon, par avion. Le garçon devait voler seul pour la toute première fois, écrivait la mère, et pour que son voyage se déroule le plus harmonieusement possible, elle lui a donné une note à remettre à son voisin de banquette. La note expliquait que Landon « pourrait être nerveux » et pourrait demander « Sommes-nous arrivés ? » plusieurs fois.

« S’il vous plaît, faites qu’il se sente en sécurité et à l’aise », avait écrit Alexa. Elle a ajouté qu’elle avait joint 10 $ à la note, en guise de remerciement pour la personne qui se retrouverait assise à côté de son fils.

Après le vol, Alexa a été soulagée d’apprendre que le voyage s’était déroulé sans accroc et a été particulièrement émue par une note attentionnée qu’elle a reçue du compagnon de siège de son fils.

« Alexa, mon nom est Ben », a écrit Ben Pedraza, comme on pouvait le voir sur la note qu’a publiée Alexa sur Facebook. « J’étais le voisin de siège de Landon durant son vol pour Portland. Il a demandé si nous étions arrivés plusieurs fois, mais c’était un bon compagnon de voyage. On s’est bien amusés et on a joué quelques parties de Pierre-feuille-ciseaux. C’est un enfant génial et vous êtes une mère chanceuse. »

Ben l’a également remerciée pour les 10 $ qu’elle lui avait envoyés, mais il a dit qu’il n’en avait pas besoin et qu’il les donnerait à un organisme de bienfaisance axé sur l’autisme.

« Mon coeur a fondu »a dit Alexa à la station de télévision KATU, après avoir vu le message qui incluait une photo de Landon et Ben durant le vol.

« Je suis très reconnaissante envers cette personne et du fait qu’il y ait encore de gentilles personnes dans le monde, qui font une différence comme j’essaie de le faire moi-même », a ajouté Alexa sur Facebook.

« Merci beaucoup Ben ! »

Ben raconta plus tard à KATU que pendant que les deux s’amusaient à plaisanter, Landon n’avait fait qu’une demande :

« Nous faisions des blagues, et au bout d’un moment, il m’a demandé d’arrêter de faire des blagues de père », a dit Ben.

Pour les parents voyageant avec des enfants autistes, le centre spécialisé des enfants atteints de troubles du spectre autistique Marcus Autism Center recommande de demander des sièges de cloison ou d’allée, d’apporter des articles pour divertir les enfants, de visiter l’aéroport à l’avance pour les habituer à l’environnement, ainsi que de prendre connaissance des plans de secours, en cas de retard de vol ou autres urgences.

RECOMMANDÉ