Cette «momie de dinosaure» datant de 100 millions d’années est la mieux conservée au monde et pesait 1300 kg de son vivant

Par Daksha Devnani
1 août 2019 Mis à jour: 3 août 2019

Les scientifiques qualifient ce dinosaure préhistorique de « dinosaure le mieux préservé de la planète ». En fait, il est si bien conservé qu’il ne peut pas être défini comme un fossile. Ce magnifique spécimen ancien de 5,5 mètres de long a été qualifié de « véritable momie de dinosaure. »

Le 12 mai 2017, le musée royal Tyrrell de paléontologie, en Alberta, au Canada, a dévoilé une exposition sur les dinosaures : « Nous n’avons pas qu’un squelette », a déclaré Caleb Brown, chercheur au musée à National Geographic. « Nous avons un dinosaure tel quel. »

Depuis qu’il a été déterré, il a conservé sa forme ; ses os ne sont pas visibles et même certaines de ses entrailles sont encore intactes. Les chercheurs ont été étonnés par son degré de préservation presque sans précédent.

Le dinosaure est si bien préservé « qu’on pourrait croire qu’il se soit promené il y a quelques semaines », a déclaré Jakob Vinther, paléobiologiste de l’Université de Bristol. « Je n’ai jamais rien vu de tel. »

La créature a été découverte en 2011 lorsqu’un employé de la mine de pétrole, Shawn Funk, est tombé par inadvertance sur le spécimen.

Alors que Shawn creusait ce jour-là, il a été surpris de trouver quelque chose qu’il n’avait jamais découvert en 12 ans de forage. Dans l’après-midi, la serre de l’excavatrice de Shawn a frappé quelque chose de différent. Mike Gratton (son superviseur) et lui ont commencé à se demander ce qu’étaient ces étranges masses colorées. Ils se demandaient s’il s’agissait de bois fossilisé ou de côtes d’animal.

« Tout de suite, Mike a dit : ‘Nous devons faire vérifier cela’ », a déclaré Shawn dans une interview de 2011. « C’est quelque chose que nous n’avons jamais vu auparavant. » Étonnamment, ce n’était pas du bois fossilisé ou une souche d’arbre pétrifié, mais un dinosaure décrit au départ comme étant fossilisé.

Il a fallu six ans et environ 7 000 heures à ces chercheurs pour mener des tests sur les pièces rassemblées et préparer les restes à exposer au musée royal Tyrrell de paléontologie.

Il y a plus de 100 millions d’années, lorsque cette créature préhistorique ancienne parcourait la terre, elle appartenait à une espèce et à un genre récemment découvert, le nodosaure.

Selon les paléontologues, ce fossile étrange est le premier du genre. Habituellement, il est rare de trouver un fossile qui garde ses tissus mous dans leur forme réelle. Il est courant de voir les os et les dents bien préservés. Donc c’est une découverte incroyable.

C’était un gigantesque herbivore à quatre pattes, dont le corps était protégé par une « armure » épineuse. Ce nodosaure pesait à l’origine environ 1 360 kg lorsqu’il était en vie. Le nodosaure momifié est tellement intact qu’il pèse encore environ 1 130 kg ! C’est vraiment merveilleux !

Lorsque le musée a publié des photos du dinosaure sur sa page Facebook, un utilisateur curieux a commenté : « Quelle était sa plante préférée à manger ? Était-il enclin à rester calme puis à siffler et à claquer comme une tortue lorsqu’il était provoqué, ou était-ce un comportement différent ? Pouvez-vous dire si c’est un mâle ou une femelle ? »

Ce à quoi Caleb Brown a répondu :

« 1) Nous ne savons pas quelle était sa nourriture végétale préférée. Nous savons qu’il aurait apprécié les plantes poussant près du sol, car il n’aurait pas pu aller les chercher très haut. Espérons que l’analyse du contenu de l’estomac nous permettra de déterminer les dernières plantes qu’il a mangées.

2) Nous ne savons pas à quoi ressemblait son comportement. Il était probablement lent, mais nous ne savons pas s’il s’agissait d’un gentil géant ou d’un animal défensif, mordant.

3) Nous ne savons pas non plus s’il s’agissait d’un mâle ou d’une femelle. En dehors de la recherche d’œufs dans l’animal, il existe peu de moyens de distinguer les dinosaures mâles et femelles. Bien que la peau soit préservée sur une grande partie de l’animal, la région pelvienne n’est pas préservée. »

La question de savoir comment le dinosaure a pu rester si intact après sa découverte reste un mystère pour les scientifiques, bien que, selon National Geographic, des chercheurs avancent la théorie selon laquelle la créature aurait pu être emportée en mer par un « fleuve en crue » où il se serait noyé. Pendant des millions d’années, l’armure et la peau ont été remplacées par des minéraux. Cela lui a donné la forme dans laquelle il se trouve actuellement.

Faisant allusion à cette découverte étonnante, Caleb Brown a déclaré : « Il restera dans l’histoire de la science l’un des spécimens de dinosaures les plus beaux et les mieux préservés, la Joconde des dinosaures. »

Avec la momie de dinosaure exposée au musée royal Tyrrell, les visiteurs ont l’occasion d’observer ce qui est considéré comme la chose la plus proche d’un dinosaure original. En voyant ce spécimen étonnant, les visiteurs seront peut-être en mesure de visualiser de manière vivante la vie et l’époque des dinosaures, il y a tant de millions d’années.

RECOMMANDÉ