La NASA prédit des inondations records à la suite d’une prochaine oscillation de la Lune

Par Sarita Modmesaïb
16 juillet 2021
Mis à jour: 16 juillet 2021

Selon une étude de la NASA, un changement d’orbite naturel de la Lune prévu dans les années 2030, combiné au dérèglement climatique, devrait entraîner des inondations catastrophiques sur les côtes de tous les continents.

En collaboration avec l’université d’Hawaï, la NASA a publié le 21 juin les résultats de ses recherches dans la revue Nature Climate Change.

En prévision de la prochaine modification d’orbite naturelle de la Lune due à une « oscillation de l’orbite lunaire », des inondations records pourraient alors se produire sur la planète « au cours de années 2030 ».

Cette oscillation de la Lune est un phénomène naturel cyclique qui se produit tous les 18,6 ans et qui entraîne sur terre une importante augmentation des marées.

Sur le site Live Science, il est expliqué que « la lune influence les marées, mais la puissance de l’attraction lunaire n’est pas la même d’une année à l’autre. L’oscillation de l’orbite de la lune va modifier légèrement sa position par rapport à la Terre selon un cycle régulier de 18,6 ans ».

À cela, la NASA précise que « pendant la moitié de ce cycle, la lune inhibe les marées sur terre, ce qui entraîne des marées hautes plus faibles et des marées basses plus fortes. Pendant l’autre moitié du cycle, les marées sont amplifiées, avec des marées hautes plus fortes et des marées basses plus faibles ».

Une combinaison du cycle lunaire avec le dérèglement climatique

Seulement, il faudra compter avec l’actuel dérèglement climatique, comme l’indique le chercheur Bill Nelson dans un communiqué publié sur le site de la Nasa : « Les plaines proches du niveau de la mer sont de plus en plus menacées à cause de l’augmentation des inondations, et cela ne fera qu’empirer », souligne ainsi le chercheur qui alerte que « la combinaison de la force gravitationnelle de la Lune, de l’élévation du niveau de la mer et du changement climatique va entraîner des inondations sur les côtes du monde entier. »

Selon Futura Science, « les chercheurs ont cartographié les scénarios d’élévation du niveau de la mer, les seuils d’inondation et les cycles astronomiques de la Lune, et ont calculé que la fréquence des inondations de grande ampleur (plus de 0,6 mètre au-dessus de la marée haute moyenne quotidienne) pourrait tripler, voire quadrupler à partir de 2030 ».

Ainsi, en fonction de la position du Soleil, de la Lune et de la Terre, on pourrait assister à des inondations pouvant durer jusqu’à 17 jours, soit une inondation tous les deux jours…

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ