La police force une voiture surchauffée à 46,7°C pour sauver un husky piégé alors que les propriétaires faisaient leurs courses depuis 3 heures

Par Epoch Times
13 octobre 2020
Mis à jour: 13 octobre 2020

Après avoir découvert un husky coincé dans une voiture surchauffée, les agents de protection des animaux (AWO) d’Eugene, en Oregon, dans le nord-ouest des États-Unis, ont forcé le véhicule pour entrer et ont sauvé le chien qui se trouvait à l’intérieur à 46,7 °C.

Pratiquement tout le monde a entendu des avertissements sur les dangers de laisser des enfants sans surveillance à l’intérieur d’un véhicule.

Mais combien de personnes réfléchissent à deux fois avant de laisser leur animal de compagnie à l’intérieur d’un véhicule lorsqu’elles entrent dans un magasin ou une station-service ? Cela se produit plus souvent qu’il ne le faudrait.

Pourtant, ce n’était pas le cas d’une Toyota Prius noire stationnée devant le centre commercial Valley River le 21 septembre. Lorsque les services de sécurité du centre commercial ont vu que les vitres du véhicule étaient complètement remontées et ont vu le husky en détresse à l’intérieur de la voiture, ils ont immédiatement appelé de l’aide.

(Illustration – nitinut380/Shutterstock)

Selon le département de police d’Eugene, « un agent de protection des animaux d’Eugene est arrivé sur les lieux et a vu le husky qui essayait de trouver de l’ombre, en plein soleil, recroquevillé sur le plancher du siège conducteur de la voiture. Le husky avait également plusieurs tubes de drainage dépassant de points rasés sur deux de ses pattes, provenant probablement d’une opération chirurgicale ».

Après avoir essayé à plusieurs reprises de déverrouiller la porte de la voiture sans endommager le véhicule, il est apparu que l’AWO devait prendre des initiatives décisives.

« Après que l’AWO a mesuré la température interne du véhicule à 46,7 degrés Celsius, il a forcé l’entrée dans le véhicule », selon la déclaration de la police. « [Ils] ont sorti le chien de la voiture en toute sécurité et lui ont donné de l’eau à l’ombre. »

L’AWO transporte des thermomètres numériques pour assurer la meilleure réponse dans de telles situations, a ajouté la police.

Après avoir sauvé le chien, les policiers ont vérifié si son collier portait une médaille, ce qui a permis de retrouver une femme qui rentrait apparemment en Californie en voiture lorsqu’elle et son mari ont décidé de s’arrêter au centre commercial d’Eugene.

Le couple aurait fait des courses à l’intérieur du centre commercial pendant trois heures avant que le chien ne soit secouru.

« Leur présence dans le centre commercial a été écourtée par un appel téléphonique d’un officier de police », a déclaré la police. « Elle a été citée pour négligence envers les animaux au second degré. »

Cette citation est soutenue par l’article 4.340 du Code Eugène, qui définit la négligence envers les animaux comme « des soins suffisants pour préserver la santé et le bien-être d’un animal sauf en cas d’urgence ou de circonstances indépendantes de la volonté du propriétaire ».

En vertu de la loi de l’État de l’Oregon, il est également légal de briser une vitre de voiture pour sauver un enfant ou un animal du gel ou de la surchauffe.

« Eugene Animal Services exhorte les gens à ne pas laisser leurs animaux sans surveillance à l’intérieur d’un véhicule, même pour quelques minutes », a déclaré la police dans un communiqué. « La température à l’intérieur d’un véhicule peut monter rapidement, provoquant facilement un coup de chaleur ou des lésions cérébrales chez un animal, même avec les fenêtres légèrement ouvertes et le véhicule stationné à l’ombre. »

(Illustration – everydoghasastory/Shutterstock)

FOCUS SUR LA CHINE – 7 ans de prison pour avoir vendu des livres

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ