La police saisit 32 teckels, carlins et chihuahuas volés d’une valeur de 120 000 euros en Irlande

Par Robert Jay Watson
28 août 2020
Mis à jour: 28 août 2020

Dans le cadre d’une enquête sur le trafic de chiens, An Garda Síochána, le service de police national irlandais, a saisi 32 chiens volés d’une valeur de 120 000 euros à Swords, dans la banlieue de Dublin.

La nouvelle de la descente de la police a été annoncée le 23 août sur les médias sociaux de Garda.

Les chiens, dont 3 chihuahuas, 4 carlins, 1 Jack Russell et 24 teckels, sont maintenant gardés à la Ashdown Dog Pound, car « on doit trouver les propriétaires des chiens à l’aide de leurs puces électroniques, et des enquêtes supplémentaires seront menées », selon leur message sur Facebook.

(Avec l’aimable autorisation de An Garda Síochána)
(Avec l’aimable autorisation de An Garda Síochána)

Après avoir été alertée d’une activité suspecte dans un domicile de Swords à Stockhole, près de l’aéroport de Dublin, la police a obtenu un mandat et a perquisitionné le domicile le 22 août vers 13 heures. Les policiers étaient accompagnés de deux chiens de garde.

La piste qui a conduit à la perquisition s’est avérée fiable et les policiers ont trouvé les chiens volés, qui auraient été détenus jusqu’à ce qu’ils puissent être vendus en ligne ou par d’autres voies qui masqueraient leur identité.

Les préoccupations concernant le trafic de chiens volés en Irlande ont amené le site de petites annonces le plus populaire de la région, DoneDeal, à suspendre temporairement le commerce canin sur sa plateforme. Cette mesure a été prise quelques semaines avant la saisie, soulignant le problème de la vente d’animaux de compagnie volés.

Les 32 chiens saisis dans la région de Dublin sont pris en charge par les services de contrôle des animaux de la ville en attendant de retrouver leurs propriétaires légitimes.

(Avec l’aimable autorisation de An Garda Síochána)
(Avec l’aimable autorisation de An Garda Síochána)

Dans une déclaration faite le 7 août, DoneDeal indique : « Alors que nous travaillons à de nouvelles solutions pour améliorer le bien-être des animaux et à la suite d’une demande sans précédent en Irlande, nous avons pris la décision de suspendre temporairement la section des chiens. »

Le marché irlandais en ligne ajoute qu’« étant donné le volume de publicités sur DoneDeal, il n’est pas possible pour notre équipe du service à la clientèle de passer en revue manuellement chaque annonce placée et nous devons donc nous appuyer sur des mesures techniques pour bloquer les contenus inappropriés ».

Auparavant, une autre saisie par les policiers de chiens volés avait fait la une des journaux en Irlande, soulignant la gravité du problème. Le 1er août, une perquisition de la police dans la ville de Rathkeale, dans le comté de Limerick, a permis de trouver 10 chiens que l’on pensait volés.

« Au cours de la perquisition, ils ont trouvé plusieurs chiens sur la propriété. Lors de la vérification des chiens, ils n’avaient pas de permis pour chiens ni de papiers d’identité en règle », a dit un porte-parole de la Garda au Irish Times.

(Avec l’aimable autorisation de An Garda Síochána)

Selon la police, les chiens comprenaient des races populaires et coûteuses telles que les labradors, les épagneuls springer, les setters anglais, le Cavalier King Charleses et les huskies.

La Garda a profité de l’occasion pour rappeler aux propriétaires d’animaux de compagnie les lois nationales qui les obligent à munir leurs animaux de micropuces. « Si vous venez d’acheter un chien, n’oubliez pas de faire mettre à jour les détails de la puce pour qu’ils correspondent à vos coordonnées et de placer également les coordonnées de contact sur son collier au cas où il s’échapperait », a dit le sergent Ber Leetch.

Le policier du Département de la prévention de la criminalité a également émis les conseils suivants : « Assurez-vous que votre domicile et votre jardin sont bien sécurisés pour prévenir les vols et dissuader les voleurs potentiels … Si vous achetez un chien, ou si vous rendez un chien à son propriétaire présumé, assurez-vous que la personne est de bonne foi. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ