La police sauve 32 grands danois, certains dans des conditions de «mort imminente», sur une propriété privée en Virginie

Par Mimi Nguyen-ly
17 septembre 2019 Mis à jour: 17 septembre 2019

La police a trouvé 32 grands danois dans des conditions déplorables dans une maison de Virginie en fin août et a mis en sécurité les chiens affamés, dont certains étaient « presque morts ».

« L’état des 20 chiens adultes et des 12 chiots secourus variait de médiocre à près de la mort », a déclaré le 9 septembre le bureau du shérif du comté de King and Queen dans un communiqué.

Le sauvetage a eu lieu après que les policiers ont exécuté un mandat de perquisition le 27 août dans une maison située sur Owens Mill Road, à St. Stephens Church.

« Cinq de ces chiens ont été découverts barricadés dans un petit camping-car délabré. Le camping-car et les chiens étaient couverts d’excréments et d’urine », a décrit la police dans sa déclaration.

« Il n’y avait ni nourriture ni eau dans le camping-car », a déclaré la police, ajoutant que le camping-car n’avait pas de ventilation et que la température à l’intérieur était « extrême ».

Un grand danois affamé trouvé par la police dans une maison à St. Stephens Church, en Virginie, le 27 août 2019. (King & Queen County Sheriff’s Office)
La police a ajouté que les conditions à l’intérieur de la maison étaient si mauvaises que le département de la Santé de l’État et le bureau de zonage du comté ont été appelés. Les deux organismes ont signalé plusieurs problèmes de santé, de sécurité et de délimitation du territoire de la maison.
La police a arrêté Richard Awlasewicz et Candice Wheat dans le cadre de l’affaire, pour cruauté envers les animaux.
Richard Awlasewicz est le propriétaire d’une société appelée 101danes, selon la police. Le site Web de l’entreprise et le compte rendu sur Instagram présentent des photos des grands danois dans leur rôle de chiens d’assistance dans la communauté.
Le 6 septembre, lors d’une comparution en justice, Richard Awlasewicz « a affirmé sans fondement que deux des chiens saisis étaient des chiens d’assistance » pour le couple, et son avocat a demandé qu’ils leurs soient rendus.
Un juge a rejeté cette demande et une audience a été fixée au 20 septembre afin de décider si les chiens saisis seront remis à Richard Awlasewicz et Candice Wheat.
Pendant ce temps, les grands danois ont été emmenés au refuge régional pour animaux King William.
« Grâce aux soins vétérinaires immédiats et à l’attention et aux soins exceptionnels que les chiens reçoivent de la part du personnel du refuge régional pour animaux King William, il est évident que l’état de la plupart des chiens s’améliore quotidiennement », a déclaré la police dans un communiqué.
Sur Facebook, les gens ont commenté le sauvetage en exprimant leur consternation devant l’ampleur de la situation.
« Je prie pour que ces chiens, même les deux soi-disant chiens d’assistance, ne soient pas rendus aux propriétaires, il est impossible qu’ils soient capables de prendre soin d’un animal comme il se doit », a déclaré une personne.
Beaucoup de gens ont commenté en disant que Richard Awlasewicz et Candice Wheat semblaient être le même couple qui fréquentait leurs magasins locaux à Tappahannock, accompagnés par un ou deux grands danois. Certains ont noté que les chiens « puaient terriblement ».
Une personne a demandé : « Comment cela pouvait-il être permis ? Qui ne s’aperçoit pas qu’il y a autant de chiens et laisse leur élevage se poursuive de façon flagrante ? Ils devraient aller en prison pour cruauté envers les animaux pour chaque chien maltraité ou négligé. D’autres personnes savaient et ne disaient pas un mot. »

« Beaucoup de gens les connaissaient ou en savaient un peu sur eux, et ne connaissaient que deux chiens qui[étaient] en bon état, ils les sortaient en public… et n’avaient aucune idée des autres. Un bon indice aurait été qu’ils étaient couverts de crottes, indiquant qu’on ne les laissait jamais sortir », a répondu une personne.

« Oui. J’habite en haut de la route et tout ce que j’ai vu, c’était deux chiens. Je ne savais pas qu’il y en avait autant ! La maison était délabrée dehors avec des voitures partout et une barrière haute. On ne voyait rien et on ne se doutait même pas qu’il y avait autant de chiens », a pesé un autre.

RECOMMANDÉ