La première tortue luth de 2020 pond ses œufs sur une plage de Thaïlande

Par Robert Jay Watson
18 janvier 2020 Mis à jour: 18 janvier 2020

En Thaïlande et à travers le monde, de nombreuses personnes se sont réjouies d’apprendre qu’une tortue luth – la plus grande espèce de tortue marine au monde – avait pondu des œufs, devenant la première tortue luth de l’année à le faire, sur l’île de Phuket, en date du 10 janvier 2020. Les villageois ont vu l’énorme créature marine arriver sur la plage et ont rapporté l’événement à leur chef de village.

La tortue luth est une espèce reconnue pour sa grande taille, et elle est très répandue. Son habitat s’étend du Pacifique à l’Atlantique, et elle migre souvent sur de longues distances pour chasser ses sources de nourriture et déposer ses œufs.

Une tortue luth avec un émetteur fixé à la plage d’Awala-Yalimapo, sur la côte nord de la Guyane française (©Getty Images | JODY AMIET)

Lorsque ces tortues, qui peuvent peser entre 270 à 900 kg, sortent de la mer pour enterrer leurs œufs sur la plage, c’est un spectacle majestueux, un spectacle qui peut être vu dans toute sa gloire sur une vidéo de YouTube partagée par le ministère de la Défense, en provenance d’une plage non identifiée. L’auteur de la vidéo a plaisanté : « Vous imaginez si l’on pouvait avoir cette tortue de notre côté ? ».

Des tortues luths, issues d’un sanctuaire en Malaisie, font leur chemin vers la mer. (©Getty Images | JIMIN LAI)

La vidéo montre une tortue luth géante faisant sa laborieuse descente du haut de la plage jusqu’à l’eau, après avoir pondu ses œufs. La magnifique tortue attitre les badauds qui l’observent et la photographient alors qu’elle utilise ses puissantes nageoires avant pour se diriger vers les vagues qui viennent sur la rive. Comme l’indique celui qui a téléchargé la vidéo, ces géantes nageoires peuvent mesurer jusqu’à « 2,7 m chez les gros spécimens », ce qui en fait « les plus grandes nageoires de toutes les tortues de mer (de que même par rapport à son corps) ».

La légende ajoute : « Les tortues luths ont le corps le plus hydrodynamique de toutes les tortues de mer, avec un grand corps en forme de larme. » Alors que la tortue dans la vidéo avance lentement vers l’eau, il est clair qu’une fois submergée, il lui faudra peu d’efforts pour glisser en douceur dans la mer.

Des oeufs de tortue provenant d’un sanctuaire au Honduras, ils seront gardés 24 heures sur 24 jusqu’à leur éclosion (©Getty Images | Max Trujillo)

Les tortues luths tirent leur nom de leur carapace inhabituelle, différente de la plupart des autres tortues, car elle est molle, étant dépourvue de la protéine β-kératine. Elles ont des mécanismes uniques pour survivre dans les eaux froides où elles se nourrissent de méduses tandis qu’elles pondent leurs œufs dans des eaux plus chaudes. En un an, une tortue luth adulte peut parcourir jusqu’à 16 000 km, ce qui en fait l’une des plus grandes migratrices au monde.

Malheureusement, comme beaucoup d’autres grandes créatures marines, les tortues luths sont menacées par l’activité humaine, en particulier le braconnage des œufs. Incroyablement, ces énormes créatures proviennent d’œufs qui ne sont pas plus gros que des balles de tennis. « La tortue luth est à peine plus grosse que les autres tortues marines à l’éclosion, mesurant en moyenne 61,3 mm de longueur de carapace et pesant environ 46 g lorsqu’elle vient d’éclore », selon la chaîne Military Concepts.

Dans de nombreuses régions du monde où les tortues de mer nichent, la consommation de viande de tortue et de leurs œufs a longtemps été une partie essentielle du régime alimentaire local. Modifier ces pratiques culinaires et culturelles de longue date a demandé des efforts de la part d’écologistes dévoués. Aujourd’hui, certaines communautés qui consommaient autrefois ces tortues ont développé des industries touristiques qui les protègent.

Les populations les plus menacées, selon le Fonds mondial pour la nature, sont celles du sud-ouest de l’Atlantique et du Pacifique, où les œufs et la viande de tortue peuvent se vendre à un prix élevé sur le marché noir. Bien que l’espèce soit classée comme « vulnérable » plutôt qu’en danger, de nombreux pays dans le monde se consacrent à la protection des tortues sous leur forme la plus vulnérable : les œufs.

RECOMMANDÉ