La sécurité de la NBA confisque les pancartes «Hong Kong libre» et «Cherchez Ouïghours sur Google» de ses fans

Par Zachary Stieber
11 octobre 2019
Mis à jour: 20 novembre 2019

Lors d’un match de basket-ball à Washington le 9 octobre, la sécurité a été filmée en train de prendre le panneau « Cherchez Ouïghours sur Google » d’un fan, faisant référence au groupe ethnique minoritaire détenu par millions dans les camps de travail en Chine.

Les agents de sécurité ont d’abord confisqué les pancartes « Hong Kong libre » détenues par Jon Schweppe et ses amis, les avertissant que s’ils montraient des pancartes supplémentaires, elles seraient enlevées.

Jon Schweppe et deux amis portaient des chemises portant la mention « Hong Kong libre ». Les chemises comprenaient aussi des caractères chinois offrant le même message.

La sécurité a d’abord laissé le panneau « Google Ouïghours » passer, mais un garde est finalement venu le prendre alors que l’hymne national jouait à l’arrière-plan.

« Pas de signes politiques », a déclaré un agent de sécurité à un ami de Jon.

L’homme qui tenait le panneau s’est demandé ce qu’il y avait de politique. « Les Ouïghours sont une population chinoise », a-t-il dit à l’agent.

« OK, nous ne permettons aucun signe politique », a répondu l’agent de sécurité, qui a ajouté qu’il ne voulait pas entrer dans des « discussions politiques ».

« Il s’agit d’une minorité musulmane minoritaire en Chine qui a été placée dans des camps de concentration par le gouvernement chinois », a dit l’homme qui tenait le panneau.

« C’est une déclaration politique », a répondu l’agent. Un autre agent est venu et a dit : « Ce panneau doit disparaître. »

L’homme a finalement dû renoncer à son panneau.

Le nombre de recherches internet pour les « Ouïghours » a grimpé en flèche récemment. De plus en plus de gens cherchent le mot sur Google depuis que Randall Schriver, qui dirige la politique asiatique au département de la Défense des États-Unis, a déclaré lors d’une réunion d’information tenue plus tôt cette année que les analystes estiment qu’entre 1 et 3 millions de Ouïghours sont détenus dans des « camps de concentration » par le gouvernement chinois.

Jon Schweppe et ses amis se trouvaient au Capital One Arena à Washington pour voir les Washington Wizards affronter une équipe chinoise dans un match d’exhibition.

D’autres fans ont également été confrontés au sujet d’affichages relatifs à Hong Kong, qu’ils ont apportés dans l’arène.

Patrick Hedger, chercheur au Competitive Enterprise Institute, a partagé des images qui, selon lui, le montraient en train de se faire expulser à cause d’une pancarte « Hong Kong libre ».

« On m’a dit d’enlever le panneau, sinon je devais partir. Je n’allais pas enlever le panneau, alors je suis parti », a-t-il dit plus tard.

« Peuple de Hong Kong, l’Amérique vous entend ! L’Amérique vous voit ! Nous vous aimons et nous serons à vos côtés ! Restez fort ! », écrivait-il dans un autre message.

La NBA a été impliquée dans une situation avec la Chine après que le directeur général des Houston Rockets, Daryl Morey, a exprimé son soutien aux manifestants à Hong Kong.

En représailles, un certain nombre d’entreprises chinoises ont suspendu leurs liens avec la NBA.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ