La SPA du Doubs porte plainte contre les propriétaires d’un chien maltraité

15 août 2018
Mis à jour: 15 août 2018

Une plainte a été déposée par la SPA du Doubs après qu’un chiot Bull-terrier ait été retrouvé pendu à sa laisse, selon l’Est Républicain de lundi 13 août.

C’est une passante qui a pris des photos de l’animal et alerté la SPA et les gendarmes vendredi 10 août. Arrivés sur place, ceux-ci n’ont trouvé personne, mais le lendemain, le chiot âgé de 8 mois était à nouveau présent dans son enclos.

« Les propriétaires du chien l’ont amené chez un vétérinaire, a expliqué Maëva, inspectrice à la SPA du Doubs. L’animal s’est blessé à une patte mais il n’a aucune lésion sur le cou. Depuis, une niche a été installée. […] Mais nous maintenons notre plainte contre ces personnes. Pour nous, il y a eu négligence ».

Le bébé chien avait déjà fait l’objet de signalements, notamment des voisins qui avaient repéré que l’animal était laissé dans un enclos exigu et sans eau, même par forte chaleur. Des courriers de rappel de la réglementation envers les chiens avaient ainsi été envoyés aux propriétaires par la mairie et la SPA.

Les propriétaires ont été entendus par les gendarmes durant le week-end. « Les papiers de l’animal étaient en règle, a indiqué l’inspectrice. Dimanche soir, les gendarmes sont de nouveau allés vérifier que le bull-terrier était mieux traité. »

Le Bull Terrier est le produit du croisement entre le Bulldog Anglais et le White English Terrier, élaboré dès le 18e siècle. A l’origine, cette race avait été créée pour l’organisation de combats contre divers animaux, tels des ours, des taureaux, des chevaux, des loups… Mais, dès le milieu des années 1830, des mesures d’interdictions envers les combats d’animaux ont entraîné la fin de la sélection de ces animaux. Pour autant, même s’il peut être difficile à gérer avec ses congénères, le Bull-terrier est traditionnellement considéré comme un chien très affectueux envers les humains et d’une fidélité sans bornes pour ses maîtres.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ