La tension monte à Lansing après la victoire de Joe Biden lors du rassemblement « Arrêtez la fraude »

Par GQ Pan
8 novembre 2020
Mis à jour: 10 novembre 2020

Samedi, des centaines de partisans du président américain Donald Trump se sont rassemblés devant le capitole de l’État à Lansing, dans le Michigan, pour protester contre ce qu’ils prétendent être le vol de l’élection présidentielle.

Le groupe de plus de 500 supporters de Donald Trump s’est réuni peu après que l’ancien vice-président Joe Biden a été annoncé par de nombreux médias comme gagnant de la Pennsylvanie avec ses 20 votes du collège électoral, a rapporté le Lansing State Journal. Les participants ont déclaré au journal qu’ils demandaient aux législateurs de l’État d’enquêter sur les fraudes électorales présumées, qui, selon eux, ont donné à Joe Biden un avantage sur le président Trump.

Les manifestants du groupe « Arrêtez la fraude » se sont heurtés à une petite foule de partisans de Joe Biden qui les a exhortés à accepter les résultats de l’élection. Ils ont échangé des propos enflammés avant que les troupes de la police d’État du Michigan n’arrivent et ne séparent les deux groupes.

Un partisan de Donald Trump crie sur des contre-manifestants lors d’une mobilisation au sujet du comptage des bulletins de vote devant le Capitole de l’État du Michigan, le 7 novembre 2020, à Lansing, Michigan. (John Moore/Getty Images)

Joe Biden aurait reconquis le Michigan en faveur des démocrates avec une marge de 2,6 points de pourcentage, soit environ 147 000 voix. Lors de l’élection présidentielle de 2016, Trump avait remporté le Michigan par un peu moins de 11 000 voix, devenant ainsi le premier républicain à remporter l’État des Grands Lacs lors d’une élection présidentielle depuis 1988.

Un partisan de Donald Trump nommé Michael Elkins a déclaré au Lansing State Journal qu’il pense qu’à un moment donné, Joe Biden a reçu 100 % des quelque 130 000 nouvelles voix comptabilisées dans le Michigan.

« Si Joe Biden a gagné légitimement, je suis d’accord avec cela », a déclaré M. Elkin. « L’intégrité électorale est une pierre angulaire de la société qui s’effrite. »

Selon un tweet maintenant supprimé, posté par le commentateur conservateur Matt Mackowiak, près de 130 000 voix ont été attribuées à Joe Biden et zéro à Donald Trump au cours d’une mise à jour fournie par Decision Desk HQ, une société de traitement de données qui suit les résultats des élections pour les médias. Decision Desk HQ a ensuite publié une autre mise à jour, affirmant que les données précédentes statistiquement impossibles étaient dues à un zéro supplémentaire ajouté par une faute de frappe.

Matt Mackowiak a depuis supprimé le message, affirmant qu’il était inexact.

Mercredi, l’équipe de campagne de M. Trump a intenté un procès dans le Michigan pour interrompre le décompte des voix dans tout l’État, estimant que les observateurs n’avaient pas eu un « accès suffisant » au processus de décompte des votes, de même que pour l’accès aux vidéos de surveillance des urnes. Le lendemain, la juge Cynthia Stephens de la Cour des réclamations du Michigan (pdf) a rejeté la plainte, déclarant que « l’affaire était désormais sans objet ».

Donald Trump a dénoncé jeudi le Michigan, affirmant que les villes dirigées par les démocrates essayaient « d’arnaquer » l’élection présidentielle avec des « votes illégaux ».

« Les employés des bureaux de vote du Michigan ont dupliqué les bulletins de vote », a déclaré le président républicain depuis la Maison-Blanche. « Mais lorsque nos observateurs ont tenté de contester cette activité, ces employés ont bondi devant les bénévoles pour leur bloquer la vue afin qu’ils ne puissent pas voir ce qu’ils faisaient. Et c’est devenu quelque peu dangereux. »

NOUVEL HORIZON – Les révoltés du confinement défient le pouvoir

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ