Ce lac de cratère volcanique est un joyau géologique exceptionnel planté dans le magnifique décor du paysage Islandais

Par Epoch Times
2 novembre 2020
Mis à jour: 2 novembre 2020

L’Islande a une structure géologique très différente de tout autre pays de la planète. Dans un pays façonné par les forces implacables de la nature, il varie de fjords profonds à de vastes déserts volcaniques.

On y trouve des glaciers, des montagnes enneigées, des chutes d’eau vertigineuses, et même des plages de sable noir. Pourtant, parmi toute cette magnificence, le lac de cratère volcanique Kerid parvient toujours à se distinguer. C’est vraiment un magnifique joyau de la géologie islandaise.

Le lac de cratère volcanique de Kerid, n’est pas un lac ordinaire – dans un pays où très peu de choses sont ordinaires – il est extrêmement intéressant du point de vue géologique, ainsi que visuellement, avec son eau d’un bleu azur qui se trouve dans une caldeira volcanique rouge feu.

Cette image a été colorée et une bordure floue a été ajoutée. (Scoundrelgeo / CC BY-SA 4.0)
(Oleg Senkov / Shutterstock)

Il est situé dans la région de Grimsnes, dans le sud de l’Islande, à proximité des trois principales attractions touristiques qui forment le Cercle d’Or : Gullfoss (la « cascade d’or »), la vallée géothermique de Haukadalur et le parc national de Thingvellir, le seul site islandais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais Kerid s’impose comme étant un site de visite incontournable.

Ce qui rend Kerid si spécial, c’est son histoire géologique. Bien qu’il ait environ 3 000 ans, cela le rend relativement jeune. La plupart des autres caldeiras volcaniques d’Islande ont deux fois cet âge. Mais dans cette jeunesse, il y a de la beauté ; les pentes d’un rouge vif et ardent de Kerid qui enveloppent le lac ont cette couleur en raison de son jeune âge. Les dépôts de fer dans le sol sont encore relativement nouveaux et confèrent au terrain sa couleur rougeâtre distincte plutôt que le noir volcanique habituel.

La couleur rouge du terrain contraste fortement avec la couleur turquoise foncé de l’eau du lac et de la mousse émeraude qui l’entoure sur les pentes du cratère. La couleur intense du lac provient des minéraux qui s’infiltrent dans les eaux des roches environnantes, ce qui lui donne un beau bleu.

(Pierre Leclerc / Shutterstock)
(Lukasz Janyst / Shutterstock)

Le cratère a une profondeur d’environ 55 mètres, une largeur de 170 mètres et une circonférence de 270 mètres. Bien qu’il faille payer environ 3 euros pour accéder au site (il se trouve sur un terrain privé et cet argent sert à la protection et à la préservation du cratère), vous pouvez ensuite prendre un chemin jusqu’au bord du cratère, et descendre ainsi jusqu’aux eaux pures du lac.

L’hypothèse avancée par les scientifiques pour la formation de Kerid est qu’une éruption volcanique a forcé le volcan en forme de cône à se vider de sa réserve de magma.

Sa chambre de magma complètement vide, le volcan cône n’aurait plus été qu’une coquille ne pouvant plus tenir debout sous son propre poids. Après s’être effondré sur lui-même, il s’est transformé en cratère. Il repose maintenant au même niveau que la nappe phréatique, et c’est pourquoi on y trouve donc toujours de l’eau au fond. Ceci est devenu le magnifique lac de cratère volcanique que nous connaissons aujourd’hui. Le lac qui en résulte a une profondeur de 7 à 14 mètres, selon la période de l’année. L’eau du Kerid ne s’écoule pas, mais monte et descend en fonction des variations de la nappe phréatique.

En hiver, le Kerid devient moins vibrant, un peu plus désolé et austère. Il n’en est pas moins impressionnant, ni moins beau pour autant, il est simplement différent. L’hiver, le lac gèle et sert de patinoire géante pour les plus aventureux. Le reste du cratère est recouvert de glace et de neige, et constitue une toile de fond impressionnante pour cette merveille atmosphérique que sont les aurores boréales nocturnes.

(Bibhash Banerjee / Shutterstock)
(Chris Lauer / Shutterstock)

Kerid est très accessible et se trouve juste à côté d’une autoroute, à environ 40 minutes de route du parc national de Thingvellir, et à la même distance de Haukadalur. À seulement 15 kilomètres au nord de Selfoss, juste à la sortie de l’autoroute 35, il y a un parking, juste à côté du cratère.

Le lac du cratère volcanique de Kerid vaut vraiment la peine d’être visité à n’importe quel moment de l’année. Il réunit tout ce qu’il y a de merveilleux en Islande et met en valeur la beauté parfois étrange de la nature.

FOCUS SUR LA CHINE – 80% des Taïwanais prêts à se battre contre la Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ