L’acteur Ashton Kutcher se consacre à la lutte contre le trafic sexuel des êtres humains, contribuant à sauver des milliers de vies

Par Catherine Bolton
19 octobre 2019 Mis à jour: 19 octobre 2019

Pratiquement tous les ménages américains connaissent le nom d’Ashton Kutcher. L’acteur de 41 ans a joué dans des sitcoms emblématiques et des comédies romantiques à succès, gagnant une place dans l’histoire de la culture pop pour sa production de l’émission à succès Punk’d : Stars piégées et consolidant son héritage avec des crédits d’écran dans des émissions comme That’70s Show (ou 70, au Québec) et des films comme Eh mec ! Elle est où ma caisse ? (ou Deux épais en cavale au Québec) (Dude, Where’s My Car?) et L’Effet papillon (The Butterfly Effect).

Au cours des dernières années, cependant, on n’a pas vu Ashton se produire autant au grand écran, et ce n’est pas parce sa situation a changé en tant qu’acteur.

Au lieu de cela, c’est parce qu’il a été occupé à sauver des vies par milliers.

Ashton et son ex-femme, Demi Moore, ont décidé de fonder une organisation appelée Thorn pour lutter contre la traite des êtres humains en 2012, expliquant qu’ils étaient inspirés par un documentaire qu’ils ont regardé sur la traite sexuelle au Cambodge.

Ashton vient d’annoncer une nouvelle initiative visant à éliminer le matériel pédopornographique sur Internet. Pour atteindre cet objectif, Thorn a été l’un des huit organismes Thorn était l’une des huit organisations à participer au financement du projet de plus de 280 millions de dollars dans le cadre du projet Audacious, hébergé par TED. (Audacious Project)

TED2019 : Plus grand que nous (Bigger than us), Vancouver, BC, Canada. (Bret Hartman / TED | Avec la permission de Thorn)

Selon Ashton, « Internet a créé une opportunité de distribution massive d’images et de vidéos d’abus pédosexuels, et la majorité sont de très jeunes enfants, souvent de moins de 12 ans ».

« À ce moment-là, on apprend quelque chose sur le monde qu’on ne peut pas ignorer », dit le site Web de Thorn. « Quand ils ont commencé à en apprendre plus, ils se sont rendu compte que c’est un problème aussi prolifique aux États-Unis qu’à l’étranger. »

Selon le site Web de Thorn, l’entreprise aide à mettre au point une technologie qui recherche les enfants et le trafic sexuel en ligne et à y mettre fin. La technologie mise au point vise à identifier les victimes de la traite et à mettre un terme à la façon dont les gens peuvent exploiter les nouvelles plateformes technologiques pour faire progresser la traite des personnes au XXIe siècle.

« Ils ont commencé à approfondir la question de la traite sexuelle des enfants. Un thème commun s’est dégagé de ceux qui travaillent sur le terrain : la technologie joue un rôle dans l’extension de la criminalité. Cependant, la technologie n’a pas encore joué un rôle significatif pour sa solution », déclare le site Web.

Depuis la fondation de l’organisation, l’idée de Ashton a absolument explosé dans le courant dominant des consciences. La technologie mise au point par Thorn est mise gratuitement à la disposition des organismes d’application de la loi – et en 2017, Ashton lui-même a même intenté un procès et s’est rendu au Capitole pour témoigner devant le Comité sénatorial des relations étrangères afin de plaider pour que plus d’efforts soient investis dans son entreprise.

Je suis ici aujourd’hui pour défendre le droit au bonheur. C’est une notion simple : « Le droit de rechercher le bonheur. Elle nous est conférée à tous par notre constitution », a-t-il dit au cours du témoignage. « Tout citoyen de ce pays a le droit de le poursuivre. Et je crois qu’il nous incombe, en tant que citoyens de cette nation, en tant qu’Américains, d’accorder ce droit aux autres, aux uns et aux autres, et au reste du monde. Mais le droit de rechercher le bonheur pour tant de gens a disparu – il est violé, abusé, pris par la force, la fraude ou la coercition. Il est vendu pour le bonheur momentané d’un autre. »

Ashton Kutcher et Thorn ont jusqu’à présent permis d’identifier 9 380 enfants victimes de la traite sexuelle et ils comptent maintenant sur la campagne virale Real Men Don’t Buy Girls pour poursuivre leurs efforts. (Les vrais hommes n’achètent pas les filles).

Leur technologie n’a pas directement secouru les victimes elles-mêmes, car elle ne fait qu’identifier les victimes, ce qui permet aux forces de l’ordre de les localiser pour les extraire, et ce sont elles qui les sauvent. Mais l’identification peut souvent être l’un des éléments les plus cruciaux de ce genre de missions de sauvetage – et comme Ashton utilise sa popularité pour sensibiliser les gens à sa cause, cela permet d’obtenir encore plus de fonds, ce qui aide les organismes d’application de la loi déjà à bout de ressources.

Vous pouvez encore le voir dans de nouveaux projets ; Ashton Kutcher a passé deux ans à l’émission The Ranch, diffusée sur Netflix, et est attendu en 2019 dans le nouveau film de James Franco, The Long Home.

Mais si vous souhaitez qu’il fasse encore quelques apparitions à succès, n’oubliez pas qu’il consacre son temps libre à sauver des vies.

RECOMMANDÉ