L’administration de Joe Biden défend l’obligation vaccinale suspendue par la justice

Par Epoch Times avec AFP
8 novembre 2021
Mis à jour: 9 novembre 2021

Le gouvernement américain de Joe Biden a défendu dimanche 7 novembre la légalité de son obligation vaccinale contre le Covid-19 – maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois), dans les entreprises de plus de cent salariés, suspendue la veille par la justice qui veut en examiner sa constitutionnalité.

« Nous sommes confiants quant à la conformité » de cette mesure « à la loi et aux réglementations », a déclaré Cédric Richmond, conseiller du Président des États-Unis, sur la chaîne CBS.

Il a souligné que « l’option d’un test hebdomadaire » était proposée aux employés totalement réfractaires au vaccin.

La mesure controversée consiste à obliger des dizaines de millions de salariés dans les entreprises de plus de cent employés à être vaccinés contre le Covid-19 d’ici le 4 janvier, sous peine de devoir se soumettre à des tests très réguliers.

Des oppositions affirmées

Saisie en urgence par l’État du Texas, contrôlé par les républicains, une cour d’appel fédérale a suspendu samedi 6 novembre cette nouvelle réglementation en invoquant de possibles « sérieux problèmes constitutionnels et procéduraux », le temps de l’examiner sur le fond. Il s’agit d’un revers pour le Président démocrate, qui mise sur ces formes plus ou moins poussées d’obligation vaccinale pour relancer une campagne d’immunisation qui patine.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ