L’analyse des images des bulletins de vote dans un comté de Géorgie révèle une « fraude évidente » lors de l’audit, selon un groupe pour l’intégrité des élections

Par Zachary Stieber
16 juillet 2021
Mis à jour: 16 juillet 2021

Un groupe cherchant à s’assurer que les élections se déroulent de manière équitable a déclaré cette semaine qu’une analyse approfondie des images des bulletins de vote par correspondance obtenues par le biais d’une ordonnance du tribunal montre que l’audit du comptage manuel dans le comté de Fulton, en Géorgie, l’année dernière « était criblé d’énormes erreurs et de fraudes prouvables ».

L’analyse a révélé qu’au moins 36 lots de bulletins de vote par correspondance, contenant 4 255 votes, ont été ajoutés de manière redondante aux résultats de l’audit, selon VoterGA (Voters Organized for Trusted Election Results in Georgia). Près de 3 400 d’entre eux étaient destinés au démocrate Joe Biden.

L’équipe chargée d’examiner les bulletins de vote a également trouvé sept feuilles d’émargement (pdf) qui, selon elle, ont été falsifiées et contiennent des totaux de voix inventés. Dans un exemple, selon le groupe, un lot contenant 59 images de bulletins pour Biden et 42 pour l’ancien président Donald Trump a été déclaré comme étant 100 pour Biden et zéro pour Trump.

L’analyse a révélé que 923 (60 %) des 1 539 fichiers de lots de bulletins de vote par correspondance contenaient des votes qui ont été incorrectement rapportés dans le résultat officiel de l’élection 2020 du comté, par rapport aux totaux de l’audit, a déclaré VoterGA.

« Nous pensons qu’il y a de très graves erreurs d’audit », a déclaré Garland Favorito, fondateur du groupe, lors d’une conférence de presse en Géorgie le 13 juillet.

Le groupe a reçu les images dans le cadre d’une action en justice après avoir déposé une pétition fin 2020 pour obtenir l’autorisation d’inspecter tous les bulletins de vote par correspondance déposés dans le comté lors de l’élection de 2020, alléguant que des fraudes ont eu lieu. La pétition citait des témoins de la fraude présumée, dont le fondateur du Groupe M. Favorito et d’autres observateurs et travailleurs des bureaux de vote.

Le juge du comté de Henry, Brian Amero, qui supervise l’affaire, a ordonné en mars que les images scannées des bulletins de vote soient mises à la disposition des pétitionnaires. À la fin du mois dernier, le juge Amero a laissé une partie du procès électoral se poursuivre.

Interrogée sur les nouvelles revendications, une porte-parole du comté de Fulton a répondu à Epoch Times par e-mail : « Ceci est lié à une affaire qui fait l’objet d’un litige en cours. Par conséquent, nous ne souhaitons pas répondre. »

Un porte-parole du secrétaire d’État de Géorgie, Brad Raffensperger, un républicain, a fait parvenir les demandes de commentaires au comté de Fulton.

M. Favorito a déclaré que les élus étaient au courant des divergences « depuis très, très longtemps », et il les a accusés de les avoir « couvertes ».

Le représentant Jody Hice (Parti républicain, Georgia), qui se présente contre M. Raffensperger dans la primaire républicaine du secrétaire d’État, l’a appelé dans une vidéo à démissionner.

« Dans le comté de Fulton, il y a maintenant des preuves indéniables d’irrégularités électorales, voire de fraude électorale pure et simple », a-t-il déclaré, citant les preuves présentées par VoterGA.

M. Raffensperger a affirmé qu’il n’y avait pas eu de fraude généralisée lors de l’élection de 2020, qui a vu Biden battre Trump en Géorgie par moins de 12 000 voix, sur plus de 4,9 millions de suffrages exprimés.

Trump a déclaré dans un communiqué le 14 juillet : « Les nouvelles en provenance de Géorgie sont au-delà de l’incroyable. Le recomptage manuel dans le comté de Fulton était une fraude absolue ! Ils ont bourré l’urne – et se sont fait prendre. Nous perdrons notre pays si on laisse cette situation perdurer. »

Biden, dans des remarques prononcées le 13 juillet, a noté que les résultats des élections ont été recomptés trois fois en Géorgie.

« C’est clair. Pour ceux qui contestent les résultats et mettent en doute l’intégrité de l’élection : aucune autre élection n’a jamais fait l’objet d’un tel examen et de normes aussi élevées », a-t-il déclaré.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ