Landes : un chat errant retrouvé avec une flèche lui traversant la tête

Par Léonard Plantain
13 octobre 2021
Mis à jour: 13 octobre 2021

À Vieux-Boucau-les-Bains, dans les Landes, une chatte errante a été retrouvée avec une flèche d’arbalète lui traversant la tête. Une plainte a été déposée depuis par la Fondation 30 millions d’Amis, soutenue par le maire de la commune.

Les faits remontent à la fin du mois d’août, lorsqu’une chatte errante mutilée a été retrouvée par les pompiers dans le quartier des Sables d’or à Vieux-Boucau-les-Bains. En effet, la jeune femelle, terrorisée, avait une flèche d’arbalète d’une vingtaine de centimètres plantée dans la tête, juste sous la peau au-dessus du crâne, a rapporté France Bleu.

Heureusement, grâce à une convention conclue avec l’association 30 millions d’Amis, la commune a pris en charge l’animal errant et l’a soigné après l’avoir transporté chez un vétérinaire partenaire. Aux dernières nouvelles, la jeune femelle a survécu à sa blessure et se porte bien : « Elle est en pleine forme malgré sa cicatrice », a indiqué l’association.

Depuis, La Fondation 30 millions d’Amis​ a décidé de porter plainte pour sévices graves et acte de cruauté, a rapporté 20 Minutes.

Une plainte soutenue par Pierre Froustey, le maire, qui partage l’indignation de l’association. Selon lui, ce genre de maltraitances des animaux errants n’est pas un cas isolé et se reproduit même trop souvent. « C’est le comportement d’un malade qui pourrait maltraiter aussi bien des chats que d’autres animaux ou même des personnes. C’est inacceptable ! », a-t-il dénoncé.

L’enquête, confiée à la gendarmerie, se poursuit.


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ