Landes : un pépiniériste fleurit les tombes d’un cimetière avec ses chrysanthèmes invendus

Par Nathalie Dieul
5 novembre 2020
Mis à jour: 5 novembre 2020

Un pépiniériste de Saint-Pierre-du-Mont (Landes) a choisi de faire une bonne action avec ses chrysanthèmes invendus, en les déposant gratuitement sur les tombes du cimetière de sa commune plutôt que de les jeter.

Inspiré par l’action d’un horticulteur breton réalisée pendant le premier confinement, Thierry Ségas, gérant des Jardins de Péline, a décidé de copier cette idée « trop bonne » lorsqu’il a vu qu’il n’avait pas vendu tous les chrysanthèmes de sa production destinée à des grossistes.

« Les annonces gouvernementales à quelques jours de la Toussaint n’ont pas vraiment été bénéfiques à la vente de chrysanthèmes… », écrit-il dans une publication sur Facebook, expliquant son geste.

Il aurait été bien plus simple d’envoyer ces fleurs à la benne – « enfin, nous, on les broie et on les met au compost », a expliqué Thierry Ségas à Sud-Ouest – mais il a préféré dépenser de l’énergie, avec son équipe, pour aller fleurir les tombes du cimetière voisin.

C’est ainsi qu’une centaine de plants ont été chargés dans son fourgon pour être acheminés jusqu’au cimetière du Cosse, puis déposés un à un sur les tombes.

« Nous sommes heureux que ces six derniers mois de production de chrysanthèmes ne finissent pas à la poubelle et qu’ils fassent plaisir à des familles qui ne peuvent pas forcément se déplacer pour honorer leurs proches », se réjouit le pépiniériste.

D’autres horticulteurs et fleuristes ont également trouvé des moyens de ne pas jeter leur production pendant les confinements tout en apportant du réconfort autour d’eux. Ainsi, un horticulteur de Mayenne a fleuri 1 000 tombes pour les Rameaux.

Une fleuriste de Lille a quant à elle distribué ses fleurs gratuitement juste après l’annonce du premier confinement. Cette semaine, une grossiste spécialisée dans les fleurs à Perpignan a décidé d’inonder les voitures des soignants de bouquets de fleurs pour les remercier et « donner le sourire aux gens ».

FOCUS SUR LA CHINE – Une crise immobilière fait scandale en Chine



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ