L’Arabie saoudite affirme que ses alliés sont d’accord pour résoudre la crise du Golfe

Par Epoch Times avec AFP
5 décembre 2020
Mis à jour: 5 décembre 2020

Une résolution de la crise du Golfe opposant le Qatar à la puissante Arabie saoudite et trois de ses alliés arabes est en vue, toutes les nations impliquées étant d’accord, a déclaré samedi à l’AFP le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan.

« Nous sommes en pleine coordination avec nos partenaires dans ce processus et les perspectives que nous voyons sont très positives en vue d’un accord final », a-t-il souligné, précisant que la possible résolution impliquerait « toutes les parties concernées ».

Un dégel plus large en cours de négociation

« Ce que nous envisageons, c’est une résolution qui couvre tous les aspects et qui soit satisfaisante pour toutes les parties concernées », a-t-il déclaré dans cet interview à l’AFP.

A la question de savoir si le conflit serait complètement réglé, il a répondu que cela se produirait « bientôt ».

L’Arabie saoudite avait convaincu ses alliés, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et l’Egypte, de couper les liens avec le Qatar en juin 2017, affirmant que le petit émirat était trop proche de l’Iran et qu’il finançait des mouvements islamistes radicaux, accusations que Doha a toujours démenties.

L’ambassadeur américain en Arabie saoudite, John Abizaid et le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan al-Saud, saluent le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et son épouse Susan à leur arrivée en Arabie saoudite, le 22 novembre 2020. Photo par Patrick Semansky / POOL / AFP via Getty Images.

Les Qataris chassés des quatre pays

Les quatre pays ont chassé les Qataris qui résidaient sur leur sol, leur ont fermé frontières et ports et ont interdit d’accès les avions qataris à leur espace aérien.

Des analystes ont affirmé que toute percée ne concernerait probablement que les liens entre Ryad et Doha, à l’exclusion des Emirats arabes unis en particulier, qui ont été les critiques les plus virulents du Qatar depuis le début de la crise.

Le prince Faisal a cependant indiqué qu’un dégel beaucoup plus large était en cours de négociation, bien que les Emirats et Bahreïn n’aient pas encore pesé sur l’avancement des efforts pour résoudre la crise.

FOCUS SUR LA CHINE – La politique de Biden avec la Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ