L’Arabie saoudite intercepte un nouveau drone rebelle yéménite

Par afp
16 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

L’Arabie saoudite a intercepté samedi un nouveau drone lancé par les rebelles yéménites houthis contre la ville saoudienne d’Abha (sud), a annoncé la coalition militaire anti-rebelles menée par Ryad. Le drone a été abattu et l’attaque n’a fait ni victime ni dégât, selon un communiqué relayé par l’agence officielle saoudienne SPA.

La chaîne de télévision des Houthis, Al-Masirah, a revendiqué cette attaque. Un porte-parole de la rébellion a promis des « jours douloureux » au royaume saoudien. Les Houthis ont intensifié ces dernières semaines les attaques de drones contre l’Arabie saoudite, qui intervient militairement depuis 2015 au Yémen à la tête d’une coalition pro-gouvernementale.

Mercredi, 26 civils de diverses nationalités avaient été blessés dans une attaque au missile contre l’aéroport d’Abha (sud-ouest de l’Arabie). Vendredi, l’Arabie saoudite avait encore intercepté cinq drones visant cet aéroport et la ville voisine de Khamis Mushait.

En représailles, la coalition a intensifié ses raids aériens contre des positions houthis dans la province de Hajjah, dans le nord du Yémen, et a également procédé à des frappes sur la capitale Sanaa, tenue par les rebelles, a rapporté samedi la télévision d’Etat saoudienne.

Ces développements interviennent alors que la tension grandit dans la région, Washington et Ryad accusant l’Iran d’avoir perpétré les attaques de jeudi contre deux pétroliers en mer d’Oman, ce que Téhéran a catégoriquement démenti.

La guerre au Yémen oppose des forces pro-gouvernementales soutenues par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis aux rebelles houthis appuyés par Téhéran et qui contrôlent une bonne partie du nord et l’ouest du pays ainsi que Sanaa. Le conflit a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires.

D.C avec AFP

RECOMMANDÉ