L’astéroïde Psyché pourrait nous transformer tous en multimillionnaires

Par Epoch Times
5 juillet 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019

Les scientifiques qui étudient l’espace croient que le gigantesque astéroïde métallique 16-Psyché pourrait contenir une énorme quantité de métaux lourds précieux, dont de l’or, pour une somme faramineuse qui pourrait s’élever à un total de quelque 10 000 quadrillions de dollars. Ceux qui s’intéressent à l’exploitation minière de l’espace sont impatients de le confirmer, a rapporté Oil Price le 25 juin.

La NASA a déclaré le 12 juin qu’ « après un examen approfondi, le siège de Washington a approuvé la mission » vers l’astéroïde d’or d’un diamètre de plus de 200 kilomètres. Une navette spatiale sera lancée en 2022 pour atteindre sa destination en 2026, après être passée par Mars en 2023.

Selon le site Internet spécialisé dans les informations sur l’énergie Oil Price, l’exploitation de Psyché pourrait lancer la course à l’exploitation minière dans l’espace puisque cet astéroïde à lui seul « transporterait suffisamment de métaux lourds pour laisser à chaque personne sur la planète environ un billion de dollars ».

« Les énormes quantités d’or, de fer et de nickel contenues dans cet astéroïde sont époustouflantes. La découverte a été faite ; il s’agit maintenant de le prouver », a ajouté Oil Price.

Une représentation artistique de l’astéroïde 16-Psyché, que l’on croit être un noyau planétaire exposé. Crédit : Maxar/ASU/P. Rubin/NASA/JPL-Caltech

Selon le site de la NASA, la navette spatiale passera « plus de 21 mois en orbite afin de cartographier et d’étudier les propriétés de Psyché à l’aide d’un imageur multispectral, d’un spectromètre à rayons gamma et à neutrons, d’un magnétomètre et d’un instrument radio (pour mesurer la gravité) » afin de confirmer si l’astéroïde possède bien un gigantesque noyau exposé rempli de métaux précieux.

Psyché « sera la première mission à étudier une planète de métal plutôt que de roche et de glace », ont déclaré les astronomes.

« Le but de la mission est, entre autres, de déterminer si Psyché est vraiment le noyau d’un objet de la taille d’une planète », ajoute la NASA. Si c’est le cas, les métaux pourront être extraits.

Sur des planètes rocheuses comme la Terre, les noyaux métalliques sont inaccessibles sous les manteaux et les croûtes rocheuses, mais Psyché offre une opportunité unique. La NASA pense qu’en raison d’un antécédent de violentes collisions, l’astéroïde a un noyau exposé, « qui pourrait s’avérer aussi grand que Mars, qui a perdu ses couches rocheuses extérieures en raison d’une série de collisions violentes survenues il y a des milliards d’années ».

« L’astéroïde M (métallique) 16-Psyché est composé principalement de fer et de nickel métalliques semblables au noyau de la Terre », a déclaré la NASA.

Il a été découvert par l’astronome italien Annibale de Gasparis le 17 mars 1852. L’astéroïde porte le nom de la nymphe Psyché, qui épousa Cupidon mais fut exécutée par Vénus. À la demande de Cupidon, cependant, Jupiter rendit Psyché immortelle.

Son orbite, qui dure environ cinq ans, est trois fois plus éloignée du Soleil que de la Terre et a un diamètre moyen d’environ 226 kilomètres, ce qui équivaut à un seizième du diamètre de la Lune ou encore à la distance entre Paris et Lille.

L’orbite de Psyché (Wikimedia Commons)

Oil Price a déclaré que selon le mineur d’expérience Scott Moore, PDG d’EuroSun Mining, « les ‘Titans d’or’ contrôlent maintenant des centaines de propriétés parmi les plus productives du monde, mais les 4-5 millions d’onces d’or qu’ils mettent sur le marché chaque année ne valent rien en comparaison avec les conquêtes disponibles dans l’espace. »

La mission de la NASA à Psyché « est peut-être le Graal de l’exploration spatiale à la recherche d’or, mais ce ne sera pas la première étape de cette aventure », prévoit M. Moore, car l’astéroïde, à 750 millions de kilomètres de la Terre, n’est qu’un des nombreux astéroïdes métalliques qui voyagent dans la ceinture spatiale entre Mars et Jupiter.

« Une fois l’infrastructure installée, les possibilités sont presque infinies », a déclaré Mitch Hunter-Scullion, fondateur de la société britannique Asteroid Mining Company, à la BBC, selon une citation du quotidien britannique Metro. « Il y a une somme astronomique d’argent qui peut être gagnée par ceux qui ont l’audace de relever le défi de la course aux astéroïdes. »

La mission Psyché suscite également un intérêt dans le domaine de l’éducation avec l’émergence de nombreux autres projets.

D’autre part, selon le média, il existe également des astéroïdes géocroiseurs d’où l’eau pourrait être extraite ainsi que de nombreux autres éléments qui peuvent faciliter les voyages spatiaux.

Naveen Jain, cofondateur et président de la société privée Moon Express, a déclaré à CNBC en 2017 que les explorateurs de l’espace croient qu’on pourrait trouver des ressources précieuses sur la Lune, comme l’hélium 3, l’or, les métaux du groupe platine, les métaux des terres rares et l’eau, et qu’il avait prévu dès 2017 de développer des colonies spatiales humaines pour les générations futures.

RECOMMANDÉ