L’Australie modifie son hymne national pour reconnaître les peuples aborigènes

Par Epoch Times avec AFP
31 décembre 2020
Mis à jour: 4 janvier 2021

La seconde phrase de l’hymne Advance Australia Fair (Avance belle et juste Australie), « nous sommes jeunes et libres », est remplacée par « nous sommes unis et libres ».

Le gouvernement australien a changé le jeudi 31 décembre un mot de l’hymne national afin de mieux reconnaître le rôle, la culture et l’histoire des peuples aborigènes au sein du pays.

La seconde phrase de l’hymne Advance Australia Fair (Avance belle et juste Australie), « nous sommes jeunes et libres », est remplacée par « nous sommes unis et libres », a annoncé le Premier ministre Scott Morrison.

« L’Australie, en tant que nation moderne, est relativement jeune, mais l’histoire de notre pays est ancienne, comme le sont les histoires des Premières Nations, dont nous reconnaissons et respectons l’esprit », a-t-il écrit dans le journal The Age à la veille du Nouvel An. Cette modification « n’enlève rien, mais je crois qu’elle ajoute véritablement » du sens au texte, a plaidé le Premier ministre.

L’histoire aborigène date de dizaines de milliers d’années

Ce changement avait déjà été évoqué pour mieux reconnaître l’histoire aborigène d’Australie, qui remonte à des dizaines de milliers d’années, mais le leader conservateur ne l’a annoncé que tardivement jeudi soir, à quelques heures de la nouvelle année.

En début d’année, des manifestations dans plusieurs villes du pays ont demandé de mettre un terme aux décès d’Aborigènes lors d’interpellations policières – plus de 400 sont morts dans ces conditions au cours des trente dernières années.

Élections américaines – Onze sénateurs républicains refusent de certifier la victoire de Biden

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ