Le chocolat et le travail d’équipe

27 octobre 2015
Mis à jour: 7 novembre 2015

La collaboration efficace au sein d’une équipe de travail n’est pas nécessairement chose facile de nos jours. Avec une demande de productivité élevée, de multiples moyens de communication, des horaires variés et une sollicitation constante venant de nos gadgets électroniques, il est important pour une entreprise que les employés soient dans un poste adéquat et qu’ils soient à l’aise avec leurs collègues et leurs tâches afin de pouvoir créer et bien faire leur travail.

Rares sont les gestionnaires et les chefs d’équipe qui ont un degré universitaire en psychologie. Pourtant, un tel atout peut permettre de mieux comprendre ses employés pour ensuite adapter les tâches de chacun et maximiser leurs forces.

C’est dans ce contexte que des compagnies offrent un service de consolidation d’équipe (team building) ayant comme objectif de renforcer l’esprit d’équipe, d’apprendre à mieux connaître ses collègues, de se découvrir soi-même, d’augmenter la camaraderie, etc. De cette façon, elles peuvent venir en aide aux entreprises en permettant aux employés une meilleure appréciation des forces de l’autre, entraînant ainsi une amélioration de l’environnement de travail et des relations personnelles.

Qui dit un meilleur environnement de travail dit une meilleure productivité. Tout le monde est gagnant.

Au Québec, plusieurs entreprises offrent des services de consolidation d’équipe. On y trouve toute une gamme d’activités : défis et missions en équipe, sorties de groupes, courses et rallyes, animations diverses, etc.

Dans les activités proposées, nous retrouvons souvent un défi à relever en équipe obligeant chacun des participants à faire partie de la solution.

Tous les ingrédients sont placés avec attention sur la table avant que le défi chocolaté de Trucs et Truffes commence. (Nathalie Dieul/Epoch Times)
Tous les ingrédients sont placés avec attention sur la table avant que le défi chocolaté de Trucs et Truffes commence. (Nathalie Dieul/Epoch Times)

Afin de goûter (c’est le cas de le dire) à une activité de consolidation d’équipe, Epoch Times a rencontré Danièle Lefebvre, fondatrice de la compagnie Trucs et Truffes, et a participé à son défi chocolaté.

Mme Lefebvre est une passionnée de chocolat qui détient une maîtrise en psychologie, deux années d’études en sciences de l’orientation ainsi que dix années de formation privée dans les approches analytiques, de thérapies brèves et d’académie d’impact.

En 2008, elle crée un atelier de consolidation d’équipe chocolaté qui met de l’avant ses deux passions : le chocolat et la psychologie industrielle. Elle présente son activité comme étant un « atelier d’interactions et d’analyses autour d’un défi consistant à concevoir la plus haute structure chocolatée. C’est un plaisir propice au développement de la communication et de la fierté personnelle. En outre, cette activité stimule les mémoires olfactives et celle du goûter dont il est démontré la permanence à très long terme dans notre cerveau. »

Mais le défi chocolaté ne s’arrête pas à la conception d’une structure chocolatée. Cette passionnée de la psychologie industrielle enchaîne avec « un atelier d’intégration personnalisé aux objectifs organisationnels de l’entreprise, tels que la communication, la gestion du changement, la stimulation de la créativité, la mobilisation et une meilleure connaissance des personnalités individuelles et d’équipe », selon sa description.

Cette thérapeute a su consolider trois éléments avec brio : le chocolat, le défi et l’analyse. Devoir concevoir une structure à l’aide du chocolat est un défi de taille qui demande une approche réfléchie, créative et collaborative, mais qui ne peut faire autrement qu’être amusante. Surtout que l’on peut se sucrer le bec tout au long du processus ! Par la suite, une analyse en groupe des personnalités individuelles et d’équipe permet de se connaître davantage et de mieux connaître nos collègues.

Des participants travaillent avec Danièle Lefebvre dans le cadre de la deuxième partie de l’activité : un atelier d’intégration personnalisé aux objectifs organisationnels de l’entreprise. (Nathalie Dieul/Epoch Times)
Des participants travaillent avec Danièle Lefebvre dans le cadre de la deuxième partie de l’activité : un atelier d’intégration personnalisé aux objectifs organisationnels de l’entreprise. (Nathalie Dieul/Epoch Times)

Nathalie Dieul, participante à l’activité, trouve que « dans la première partie (celle de la structure en chocolat), même si on se savait observé, on l’oubliait rapidement pour se concentrer sur le travail lui-même. C’est ensuite qu’on réalise la quantité de renseignements que Danièle et son équipe ont été capables de recueillir sur chacun d’entre nous. Les explications de Danièle sont très claires et permettent de mieux comprendre qui nous sommes et la nature de nos interactions avec les autres. »

Elle indique aussi que le moment le plus révélateur a été la partie analyse psychologique : « Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi approfondie. »

En ce qui touche la découverte de soi et de ses collègues, Kathia Myriam Guay a trouvé que « cette activité est efficace pour voir comment nous interagissons les uns envers les autres et envers soi-même dans un contexte de travail en groupe ». Elle croit que « c’est une façon efficace de pouvoir optimiser la main-d’œuvre, non seulement en ce qui concerne l’efficacité technique, mais aussi sociale, pour que chacun puisse bien se compléter ».

Les employeurs ne voient pas toujours les avantages d’un investissement dans ce genre d’activité. Pourtant, le sentiment d’appartenance des employés vis-à-vis d’une équipe ou d’une entreprise est primordial pour développer une main-d’œuvre riche et la conserver.

La communication demeure un défi constant dans notre monde et joue un rôle important dans la productivité d’une équipe. L’amélioration de la communication passe par une meilleure connaissance de soi-même et des gens qui nous entourent. C’est exactement ce que les activités de consolidation d’équipe ont comme objectif.

RECOMMANDÉ