Le conseiller sur la pandémie auprès de Joe Biden dit qu’un confinement américain de 4 à 6 semaines pourrait contrôler le virus

Par Jack Phillips
12 novembre 2020
Mis à jour: 12 novembre 2020

Un conseiller sur la pandémie du virus du PCC* auprès du candidat démocrate à la présidence Joe Biden a déclaré qu’un confinement à l’échelle des États-Unis pendant 4 à 6 semaines pourrait contrôler la pandémie et relancer l’économie, mais seulement si les salaires perdus par les travailleurs et les petites entreprises sont payés.

Le Dr Michael Osterholm, directeur du Centre de recherche et de politique en matière de maladies infectieuses de l’Université du Minnesota, a déclaré que tant que le pays serait sous contrôle, les gens pourraient être payés pour les salaires perdus.

Au cours des derniers mois, le Congrès n’est pas parvenu à un accord sur un plan de relance, comprenant l’extension des allocations de chômage, des paiements de relance, des prêts aux petites entreprises et d’autres mesures. Le premier a été adopté en mars, comprenant des paiements de 1 200 dollars, des prêts et des allocations de chômage fédérales hebdomadaires de 600 dollars par semaine.

« Nous pourrions payer dès maintenant une enveloppe qui couvrirait tous les salaires, les pertes de salaire des travailleurs indépendants, les pertes subies par les petites entreprises, les entreprises moyennes ou les villes, les états et les comtés. Nous pourrions faire tout cela », a déclaré M. Osterholm à Yahoo. « Si nous faisions cela, alors nous pourrions faire un confinement de 4 à 6 semaines. »

Joe Biden a été appelé à faire partie de son « conseil consultatif » en début de semaine. L’ancien chirurgien général Vivek Murthy, l’ancien commissaire de la Food and Drug Administration David Kessler, le Dr Marcella Nunez-Smith de l’Université de Yale, le Dr Atul Gawande de Harvard et le Dr Rick Bright font partie de ce comité.

Le président Donald Trump n’a pas abandonné le combat pour l’élection après que Joe Biden a déclaré sa victoire le week-end dernier. Epoch Times ne déclarera pas l’élection en faveur de l’un ou l’autre des candidats avant que tous les recours juridiques n’aient été exploités et que le Collège électoral ne se soit réuni pour prendre la décision finale sur la présidence.

Le Dr Osterholm et le président de la Réserve fédérale de Minneapolis, Neel Kashkari, ont écrit dans le New York Times en août que des confinements plus restrictifs sont nécessaires à travers les États-Unis.

« Le problème avec le confinement de mars à mai est qu’il n’a pas été uniformément rigoureux dans tout le pays. Par exemple, le Minnesota a jugé que 78 % de ses travailleurs étaient essentiels », ont-ils déclaré. « Pour être efficace, le confinement doit être aussi complet et strict que possible. »

« Nous pourrions très bien voir la disponibilité des vaccins au premier et au deuxième trimestre de l’année prochaine tout en rétablissant l’économie bien avant cela », a affirmé le Dr Osterholm mercredi, sans donner beaucoup de détails sur la manière dont cela pourrait être accompli. Dans l’interview accordée à Yahoo, le Dr Osterholm semble également lier la reprise à la disponibilité d’un vaccin.

Le Dr Osterholm, comme Joe Biden, a également évoqué dans une autre interview que les États-Unis se dirigeaient vers des jours sombres au cours de l’hiver à venir.

« Nous avons des mois très sombres devant nous. Et cela est dû en partie au fait que nous ne verrons pas vraiment de vaccin disponible de manière concrète avant au moins la fin de cette année ou l’année prochaine », a-t-il déclaré.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Nouvel Horizon – Loi sur la sécurité menace nos libertés

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ