Le G7 à Biarritz coûtera 36,4 millions d’euros, rapporte le gouvernement

Par Epoch Times avec AFP
21 août 2019 Mis à jour: 22 août 2019

Pour le 45e sommet du G7, les dirigeants de sept des principales puissances mondiales (France, États-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, Japon, Italie, Canada) se retrouveront à Biarritz, ville balnéaire des Pyrénées-Atlantiques, du samedi 24 au lundi 26 août.

Combien va-t-il coûter ? Les coûts de l’organisation par la France du G7 seront « inférieurs à ce que l’on rencontre habituellement dans les sommets internationaux », a promis mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Le parlement a voté une enveloppe de 36,4 millions d’euros, « un chiffre très largement inférieur aux chiffres qu’on a pu connaître pour les sommets précédents que ce soit au Canada ou en Italie », a-t-elle annoncé à l’issue du conseil des ministres de rentrée.

Un total de 13 200 policiers et gendarmes, épaulés par les forces militaires, ont été mobilisés pour assurer la sécurité du sommet, du contre-sommet ainsi que des manifestations prévues.

Dans un « souci de préservation des deniers publics », le gouvernement a « fait le choix de (s’)appuyer sur des structures existantes » afin de limiter le nombre de constructions à réaliser, ainsi que sur des marchés publics cadres « déjà existants dans la sphère gouvernementale » pour « aller vite », a détaillé Sibeth Ndiaye.

Le gouvernement a également « fait appel au mécénat d’un certain nombre de grandes entreprises », a encore précisé la porte-parole, qui a invité la presse à aller consulter la liste auprès du secrétariat général du G7.

Sibeth Ndiaye a souligné le « souci de gestion éco-responsable » du G7 avec notamment l’implication des commerces de bouche « au cœur de la fourniture des repas » des participants de ce sommet international.

RECOMMANDÉ