Le Danemark déclare qu’il va supprimer toutes les restrictions liées au Covid-19, y compris le passeport vaccinal

Par Jack Phillips
30 août 2021
Mis à jour: 30 août 2021

Le Danemark lèvera les dernières restrictions concernant le Covid-19, y compris le passeport vaccinal, le 10 septembre, lorsque le ministère de la Santé du pays aura déclaré que le virus du PCC « ne constitue plus une menace critique pour la société ».

« L’épidémie est sous contrôle, nous avons atteint des niveaux de vaccination record », a déclaré vendredi le ministre danois de la Santé, Magnus Heunicke, dans un communiqué, selon une traduction. « C’est pourquoi nous pouvons abandonner les règles exceptionnelles que nous avons dû introduire dans la lutte contre le Covid-19. »

Toutefois, M. Heunicke a déclaré : « Même si le Danemark est actuellement dans une ‘situation honorable’, le gouvernement ‘agira rapidement si la pandémie menace à nouveau le fonctionnement normal de la société’. »

Le Danemark a été l’une des premières nations européennes à imposer un confinement partiel au mois de mars 2020, en fermant les écoles et les commerces. Le pays, comme beaucoup d’autres, a renforcé et assoupli les mesures de confinement au cours de la pandémie. Il a également été l’un des premiers pays à lancer un système de passeport pour le vaccin Covid-19, le 21 avril de cette année.

Le Conseil danois chargé de l’éthique a demandé que le passeport soit utilisé le moins longtemps possible et qu’il protège les informations personnelles.

En vertu du dernier décret, « un certain nombre de dispositions de la loi sur les épidémies ne s’appliquent plus », ce qui inclut l’obligation de présenter le passeport vaccinal, selon le communiqué du ministère de la Santé. L’obligation de présenter le passeport vaccinal dans certains commerces et lieux prendra fin le 1er septembre.

Le système de passeport vaccinal a été pointé du doigt par certains conservateurs et groupes de défense des libertés civiles comme une grave atteinte au droit à la vie privée, et il a été estimé que ce système créerait une société à deux vitesses, avec ceux qui sont vaccinés et ceux qui ne le sont pas. Les villes de New York, San Francisco et Los Angeles ont commencé à mettre en place ou vont mettre en place un passeport vaccinal pour les bars, les restaurants et les théâtres, ce qui a déclenché de nombreuses poursuites judiciaires.

Au début du mois d’août, une association a intenté une action en justice au nom d’un certain nombre de restaurants indépendants contre le maire de New York, Bill de Blasio, au sujet de l’obligation de passeport vaccinal.

« Le décret a rendu impossible à quiconque choisit de ne pas être vacciné, pour quelque raison que ce soit, de travailler dans les industries désignées, les privant ainsi totalement de leurs moyens de subsistance », indique la plainte.

Ailleurs en Europe, le Parlement français a adopté le mois dernier un projet de loi rendant obligatoire le passe sanitaire pour aller dans un restaurant, un bar, un hôtel… et pour les voyages longue distance, suscitant des mouvements de protestation massifs dans tout le pays. Le week-end dernier, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Paris et dans d’autres villes, d’autres manifestations sont prévues pour les week-ends à venir.

La Suisse a récemment mis en place son propre « passeport santé », mais uniquement pour les grands événements réunissant plus de 1 000 personnes.

Le Covid-19 est la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois).

Jack Phillips est un journaliste au journal Epoch Times, installé à New York.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ