Le film sur Huawei de Steve Bannon met la Chine sous les projecteurs

Par Penny Zhou
4 avril 2020
Mis à jour: 10 avril 2020

Le nouveau film de l’ancien stratège en chef de la Maison-Blanche, Steve Bannon, intitulé Claws of the Red Dragon (Les griffes du dragon rouge), sera projeté à 21 heures (heure de l’Est) le dimanche 5 avril sur China in Focus, une chaîne YouTube de NTD qui fournit des informations de première main et convaincantes sur la Chine.

Sorti par  la chaîne New Tang Dynasty Television (NTD) et mettant en vedette Dorren Lee, Taras Lavren et Eric Peterson, ce film de 54 minutes cherche à faire lumière sur les liens entre Huawei Technologies – le plus grand fabricant mondial d’équipements de télécommunications – et le Parti communiste chinois au pouvoir.

Selon M. Bannon, le film a pour but d’aider les citoyens ordinaires à comprendre comment le régime chinois utilise Huawei et l’initiative « Belt and Road » pour étendre son pouvoir en dominant les infrastructures d’autres pays.

« Ce ne sera pas une guerre froide. Ce sera beaucoup plus… Vous avez la guerre de l’information, la guerre économique, la guerre des connexions », a déclaré M. Bannon après une projection privée du film à Manhattan le 17 octobre 2019. Il a déclaré que Huawei est un acteur clé dans le programme de la Chine.

Le film paraît alors qu’en mai, les États-Unis ont interdit à Huawei l’accès à la technologie américaine et ont accusé la société d’installer des « portes cachées » dans ses équipements pour permettre à la Chine d’espionner le pays.

Clara Del Villar, ancienne vice-présidente de l’entreprise de télécommunications Nortel Networks et membre du public lors de la projection, a déclaré qu’elle s’attendait à ce que la prochaine grande confrontation mondiale se passe dans le domaine du cyberespace, et c’est pourquoi il faut surveiller Huawei.

« Je ne suis normalement pas une personne du type scénario apocalyptique. Mais en analysant les événements des décennies à venir, c’est probablement la caractéristique qui nous attend », a-t-elle déclaré à NTD.

Après avoir été témoin de la croissance de Huawei, partie du point zéro à être devenue une société dominante, au cours de son travail dans l’industrie des télécommunications, Mme Del Villar a déclaré que les préoccupations soulevées dans le film sont réelles.

« Leur capacité à devenir vraiment maîtres de la technologie des télécoms ferait d’eux un adversaire très puissant advenant qu’il y ait des méfaits dans la cyberguerre dans les années à venir », a-t-elle dit.

« Je pense que Steve [Bannon] a absolument raison », a déclaré à NTD Gerald Brant, qui a également assisté à la projection. « Il y a certainement un risque d’une dystopie, [c’est-à-dire un monde utopique sombre], au sens orwellien du terme de ‘1984’, lorsque des technologies comme le 5G et l’intelligence artificielle se retrouvent entre les mains d’un gouvernement totalitaire. »

Les appareils de Huawei sont utilisés par 45 des 50 plus grands opérateurs téléphoniques mondiaux, selon un rapport de l’Associated Press.

Les États-Unis ont averti leurs alliés et les entreprises de ne pas utiliser l’équipement de Huawei. Le mois dernier, l’Italie a approuvé des mesures visant à renforcer les pouvoirs du gouvernement pour superviser tout contrat d’achat d’équipement 5G impliquant des vendeurs non européens et pour influencer les ententes.

« Le gouvernement américain fait ce qu’il faut, a déclaré M. Brant, et en fait, je pense que l’administration Trump a beaucoup de mérite en ce qui concerne la manière dont elle exerce la pression au niveau mondial sur Huawei. »

De NTD News

RECOMMANDÉ