Le fils d’Anne Hidalgo a-t-il bénéficié d’un passe-droit pour s’entraîner dans la Seine ?

Par Emmanuelle Bourdy
28 avril 2021
Mis à jour: 28 avril 2021

Le fils d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, s’est lancé un défi : parcourir à la nage les 780 km reliant Paris au Havre. Son exploit débutera le 6 juin. Afin de pouvoir s’entraîner dans la Seine à Paris, il affirme n’avoir pas demandé l’aide de sa mère pour obtenir les dérogations nécessaires, étant donné que la baignade y est actuellement interdite.

Arthur Germain, le fils d’Anne Hidalgo, entamera le 6 juin prochain un nouveau défi qu’il qualifie de « sportif », « écologique » et « humain », rapporte BFMTV. Après la traversée de La Manche à la nage, le jeune homme se lance dans celle de la Seine. Au total, 780 km l’attendent. Mais pour pouvoir se préparer physiquement et réaliser cet exploit, le sportif s’entraîne dans la Seine, à Paris. Pour cela, il a dû demander des autorisations, la baignade n’y étant pas autorisée.

Après avoir partagé les images de ses entraînements sur les réseaux sociaux, certains internautes n’ont pas manqué de faire remarquer à Arthur Germain que s’il avait le droit de se baigner dans la Seine, c’était grâce à sa mère. « Merci surtout à maman Anne Hidalgo pour ce passe-droit », a réagi un internaute. Un autre a écrit : « Ça aide une mère maire. »

Ce sur quoi Arthur Germain s’est expliqué, précisant qu’il avait effectué ces demandes en octobre 2020 et que cela commençait « à peine à se débloquer ». Il a encore déclaré sur Twitter : « Pour mettre les choses au clair : je suis détaché de l’engagement politique de ma mère Anne Hidalgo », ajoutant : « J’ai tenu à obtenir toutes les autorisations pour nager dans la Seine et réaliser mon projet #laseinealanage sans son aide. »

Par ailleurs, le jeune sportif a décidé de parcourir entre 15 et 20 kilomètres chaque jour, le but étant de partir de Paris pour atteindre Le Havre d’ici le 28 juillet. Pour financer le matériel dont il a besoin pour camper, le jeune sportif a même lancé une cagnotte Ulule. Il a déjà récolté 6 515 € et vise la somme de 7 500 €. Cet argent lui servira également à financer une exposition de photos retraçant son aventure, précise encore le média. Il souhaite par ce biais amener les gens à adopter « la conscience écologique », tout en éveillant leurs sens.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ