Le fondateur du Falun Gong reçoit des vœux du monde entier à l’occasion de la fête chinoise de la mi-automne

Par Frank Yue
25 septembre 2021
Mis à jour: 25 septembre 2021

Au cours des derniers jours, les salutations ont afflué vers le fondateur du Falun Gong à l’occasion de la fête de la mi-automne, une fête traditionnelle chinoise donnant lieu à des rassemblements de famille, qui cette année, a eu lieu le 21 septembre.

M. Li Hongzhi a fait connaître au public en 1992 l’ancienne pratique spirituelle chinoise du Falun Gong, également connue sous le nom de Falun Dafa. Elle permet de soulager le stress et d’accroître l’énergie grâce à cinq exercices de méditation simples et lents et des enseignements moraux fondés sur la mise en pratique des principes de vérité, de compassion et de tolérance dans la vie quotidienne.

Parmi les personnes qui ont envoyé leurs vœux, se trouvaient des pratiquants de Falun Gong et des non-pratiquants, venant de différents pays et de différents milieux culturels.

Cependant, les personnes à l’intérieur de la Chine ont dû garder l’anonymat, car le Parti communiste chinois (PCC) persécute les pratiquants de Falun Dafa depuis 20 ans, arrêtant et tuant ceux qui sont identifiés.

Ville de New York, États-Unis

C’est un très grand honneur, disent-ils, que de pouvoir cultiver le Falun Gong, qui améliore la santé physique et mentale. Ils remercient M. Li Hongzhi d’avoir introduit cette pratique.

Des centaines de pratiquants de Falun Gong se rassemblent pour exprimer leur gratitude à M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Gong, et lui souhaiter un joyeux festival de la mi-automne, le 12 septembre 2021. (Lin Dan/Epoch Times)

Chris Petallides dit avoir souffert d’une grave maladie cardiaque il y a dix ans. Il devait devant prendre près de 20 médicaments par jour avant de subir un pontage.

Chris Petallides, un pratiquant du Falun Gong, à New York, le 12 septembre 2021. (Lin Dan/Epoch Times)

« Ma santé s’est améliorée et je n’ai jamais touché à une seule pilule depuis lors ! » C’est ainsi que M. Petallides s’exprime au sujet des effets positifs sur sa santé liés à sa pratique. Cet ingénieur de 82 ans a expliqué pour Epoch Times qu’il est retourné au travail, ce qu’il n’aurait jamais imaginé.

Toronto, Canada

Sanez Bahedon, une étudiante iranienne, a participé à un événement similaire sur la place de l’hôtel de ville de Toronto, au Canada, le 18 septembre.

Elle a confié à Epoch Times qu’elle s’était perdue dans un monde en pleine dégénérescence et avait pris de mauvaises habitudes comme fumer et boire. Elle a cependant obtenu par hasard un exemplaire du Zhuan Falun, le livre principal de la pratique. Le même jour, elle a arrêté de fumer et de boire.

Sanez Bahedon, une étudiante internationale d’Iran, joint ses mains pour saluer Maître Li et lui souhaiter une joyeuse fête de la mi-automne à Toronto, au Canada, le 18 septembre 2021. (Yin Ling/Epoch Times)

Sanez Bahedon reconnaît que le Falun Dafa a résolu tous ses problèmes existentiels et l’a orientée vers le vrai sens de la vie. « Le Falun Dafa m’a complètement transformée en une autre personne », ajoute t-elle. « Ma gratitude est indescriptible. »

Melbourne, Australie

La pratiquante Yu Yanchun a également adressé ses remerciements les plus sincères à M. Li à l’occasion de la fête traditionnelle chinoise.

Dans une interview accordée à Epoch Times, Mme Yu a déclaré avoir développé une hémorragie utérine fonctionnelle à 13 ans et une épilepsie à 15 ans dans sa ville natale de Dalian, dans la province de Liaoning, en Chine.

« Mes vaisseaux capillaires étaient toujours endommagés, sans possibilité de guérison », explique-t-elle. « Ainsi, j’avais des saignements presque tous les des jours du mois. » Elle souffrait d’une grave anémie.

Mme Yu raconte qu’un spécialiste local en médecine traditionnelle chinoise lui a dit qu’elle ne pouvait compter que sur des médicaments pour endiguer les saignements et qu’elle était pratiquement devenue stérile.

En 1997, cependant, un collègue et pratiquant de la province de Shandong lui a présenté le Falun Gong. Très vite, Yu Yanchun s’est jointe aux exercices. À son grand étonnement, ses hémorragies et son épilepsie ont disparu. « Depuis lors, je n’ai plus eu besoin de contrôler mon état avec des médicaments », a-t-elle constaté. « D’ailleurs, je n’ai plus eu besoin de consulter un médecin. »

À sa grande surprise, elle est tombée enceinte en 1999 et a eu son premier fils. En 2012, sa famille a déménagé en Australie. Trois ans plus tard, elle a eu son deuxième fils.

Yu Yanchun, son mari et son deuxième fils, tous pratiquants de Falun Gong, saluent Maître Li et lui envoient leurs meilleurs vœux pour le festival de la mi-automne à Melbourne, en Australie, à la mi-septembre 2021. (Li Yi/Epoch Times)

« Ce que Falun Dafa m’a donné, c’est véritablement une renaissance », conclut Mme Yu. Elle estime être bénie depuis qu’elle pratique avec ses deux enfants en bonne santé.

Lin Dan, Luo Ya et Zhi Qing ont contribué à cet article.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ