Le gouvernement chinois dépense des millions sur les médias sociaux pour promouvoir sa propagande

Par Frank Yue
26 octobre 2020
Mis à jour: 16 novembre 2020

Le régime chinois considère les plateformes de médias sociaux populaires comme des outils essentiels pour promouvoir ses intentions cachées.

Le régime qualifie ces plateformes de « réseaux sociaux convergents » : des formes de médias qui combinent les fonctions de la radio, de la télévision et de l’internet.

Des documents internes du gouvernement qu’Epoch Times a récemment obtenus révèlent que les gouvernements locaux ont payé des sommes considérables à ces applications privées pour promouvoir le contenu qu’ils souhaitaient.

L’objectif du PCC

Le leader chinois Xi Jinping a parlé de ce concept dans ses discours publics et ses écrits, qui remontent à janvier 2019.

Le 16 mars de cette année, Xi a publié un article dans un journal du Parti communiste chinois (PCC) dans lequel il appelle à « stimuler le développement des réseaux sociaux convergents ».

Et le 16 septembre, un bureau au sein du Comité central du PCC et le Conseil d’État, qui ressemble à un cabinet, ont conjointement publié un document appelant les gouvernements locaux à intensifier le rôle des « réseaux sociaux convergents » et à « créer des canaux dont les masses ne pourraient pas se passer ».

Gouvernement local

En avril 2019, la ville de Luoyang, dans la province du Henan, a conclu un accord de partage de vidéos avec la ville de Douyin pour promouvoir un festival de fleurs de pivoine organisé par le gouvernement, selon un document qui a fait l’objet d’une fuite.

Le ministère de la Publicité (anciennement de la Propagande) de la ville a bénéficié d’une réduction et ne paierait que 250 000 yuans (environ 37 300 dollars). Douyin personnaliserait le niveau d’engagement des utilisateurs qui vivent à Luoyang, et leur montrerait des bannières publicitaires et des vidéos recommandées sur le festival des fleurs.

Accord entre les autorités de Luoyang et Douyin. Cliquez ici pour voir en grand format. (Document fourni à Epoch Times)

Puis, dans un document du 18 juin, le ministère de la Publicité de Luoyang a publié un avis appelant les administrations gouvernementales locales du comté et du district à imiter le comté de Mengjin comme modèle pour progresser auprès des « réseaux sociaux convergents ».

Il a également montré que les différentes administrations gouvernementales de comté au Luoyang ont chacun établi des « centres de réseaux sociaux convergents » pour les plateformes de réseaux sociaux afin de travailler avec les autorités de propagande et de mener à bien leurs politiques.

Avis interne publié par le ministère de la Publicité du comité municipal de Luoyang du PCC. (Document fourni à Epoch Times)

Vous trouverez ci-dessous les investissements des comtés dans les « centres médiatiques » :

Centre des réseaux sociaux convergents du comté de Mengjin : 6,5 millions de yuans (environ 972 000 dollars), créé en août 2019.
Centre des réseaux sociaux convergents du comté de Yanshi : 2,9 millions de yuans, créé en septembre 2019.
Centre des réseaux sociaux convergents du comté de Xin’an : 10 millions de yuans, établi en décembre 2018.
Centre des réseaux sociaux convergents du comté de Yichuan : 3,05 millions de yuans, établi en décembre 2018.
Centre des réseaux sociaux convergents du comté de Ruyang : 3,45 millions de yuans, établi en mai 2019.
Centre des réseaux sociauxconvergents du comté de Luoning : 4,5 millions de yuans, établi en septembre 2019.
Centre des réseaux sociaux convergents du comté de Luanchuan : 8,05 millions de yuans, établi en février 2020.
Centre des réseaux sociaux convergents du comté de Song : 3,3 millions de yuans, établi en septembre 2019.
Centre des réseaux sociaux convergents du district de Yibin : 3,4 millions de yuans, établi en septembre 2019.

Au total, les comtés ont dépensé 45,15 millions de yuans (environ 6,74 millions de dollars).

Le commentateur des affaires chinoises Li Linyi a déclaré que ces révélations montrent que les autorités chinoises ont perdu leur crédibilité auprès des citoyens, car ils doivent acheter les services des plateformes de réseaux sociaux afin de promouvoir leurs propres événements et messages.

FOCUS SUR LA CHINE – Les acteurs cachés derrière des sociétés-écrans de Hong Kong



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ