Le gouvernement va instaurer un nouveau malus pour les véhicules les plus lourds

Par Epoch Times avec AFP
15 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

Après des tergiversations, le gouvernement va finalement instaurer un malus au poids pour les véhicules : une mesure qui ne concernera qu’un tout petit nombre de SUV les plus lourds.

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili l’a confirmé sur Twitter. « Le malus au poids que nous instaurons est un signal fort et nécessaire pour mieux prendre en compte l’empreinte écologique des véhicules les plus lourds. L’alourdissement du parc automobile, c’est plus de matériaux et d’énergie consommés, plus de pollution, moins d’espace public disponible », a-t-elle déclaré.

En 2022, 10 euros par kilogramme au-delà de 1 800 kg

Selon le ministère, depuis 2010, le poids moyen des voitures diesel a augmenté de 7% et celui des essences de 14%, soit environ 100 kg par véhicule. Cet alourdissement a arrêté la baisse des émissions de CO2 des véhicules. La taxation sera donc de 10 euros par kilogramme au-delà de 1800 kg, à partir de 2022.

Le gouvernement prévoit des « ajustements » pour les familles nombreuses qui ont besoin de véhicules plus grands donc plus lourds, ainsi qu’une « exonération » pour les véhicules électriques, hydrogène et hybrides.

« Une mesure idéologique »

« Ce n’est pas en créant de nouvelles taxes qu’on assurera un avenir pour la filière automobile en France », a déclaré Luc Chatel, président de la Plateforme automobile (PFA) qui représente les entreprises du secteur en France.

L’association 40 millions d’automobilistes a dénoncé « une mesure idéologique qui fait le jeu des mouvements écologistes extrémistes ».

Selon les chiffres de l’agence de la transition écologique Ademe, seuls 38 386 voitures de plus de 1 800 kg ont été vendues en France en 2019, soit moins de 2% du total de quelque 2,2 millions.

Dans le top 10 des ventes de ces SUV, 4×4 et monospaces, particulièrement émetteurs de CO2 et qui peuvent dépasser les 60 000 euros, se trouvaient principalement des modèles allemands et un seul français.

Focus sur la Chine – Les membres du Parti communiste chinois interdits d’immigrer aux États-Unis

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

RECOMMANDÉ