Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, va prendre une mesure d’urgence contre les passeports vaccinaux

Par Samuel Allegri
31 mars 2021
Mis à jour: 31 mars 2021

Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a déclaré lors d’une conférence de presse le 29 mars qu’il prendra prochainement des mesures exécutives d’urgence contre l’idée selon laquelle les Américains auraient besoin d’un passeport vaccinal pour pouvoir voyager à l’intérieur du pays et à l’étranger.

« Nous n’y sommes pas favorables. Je pense que les gens ont certaines libertés individuelles pour prendre des décisions pour eux-mêmes », a déclaré le gouverneur.

Une image montre l’Excelsior Pass, une plateforme qui permet aux New-Yorkais de présenter une preuve de vaccination Covid-19 lors d’événements. (Bureau du gouverneur Andrew Cuomo)

« Il est totalement inacceptable que le gouvernement ou le secteur privé vous impose de présenter une preuve de vaccination pour simplement pouvoir participer à la société normale. »

M. DeSantis a déclaré que les gens ne devraient pas avoir besoin de montrer une preuve d’inoculation contre le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois) pour aller à un match, au cinéma, dans des parcs à thème ou à d’autres événements sociaux.

« Vous voulez que le renard garde le poulailler ? Mais arrêtons ce cirque » a-t-il dit. « Je comprends, en quelque sorte, comment certaines personnes peuvent adhérer à l’idée, et je ne dis pas que tout cela est nécessairement fait à de mauvaises fins, mais je pense qu’en fin de compte, cela créerait des problèmes dans l’État. »

Il a également exhorté le corps législatif de l’État à prendre des mesures plus permanentes.

L’administration Biden « fournira des recommandations » sur les efforts du secteur privé pour développer des passeports vaccinaux et des systèmes similaires, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, aux journalistes à Washington le 29 mars.

Au début du mois, M. DeSantis avait déjà exprimé sa désapprobation à l’égard de cette idée, en déclarant qu’elle était « totalement hors de question ».

« Le passeport vaccinal est une idée terrible. Nous n’allons certainement pas exiger quoi que ce soit du point de vue de l’État. C’est totalement exclu », a déclaré M. DeSantis aux journalistes le 18 mars. « Si des entreprises veulent faire cela en Floride je pense que c’est plus qu’une décision privée. »

L’ancienne conseillère de Clinton, Naomi Wolf, a déclaré à Fox News le 28 mars que les passeports obligatoires avec le vaccin contre le Covid-19 seraient « la fin de la liberté humaine en Occident si ce plan devait se dérouler comme prévu ».

La semaine dernière, M. DeSantis a critiqué les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) pour avoir annoncé qu’un ordre d’interdiction de naviguer sur les bateaux de croisière resterait en place jusqu’au 1er novembre.

Le 26 mars, le gouverneur s’est assis avec des représentants de l’État pour discuter de l’importance de l’industrie, qualifiant l’ordre de « sans fondement ».

Au cours de la réunion, M. DeSantis a demandé au CDC d’annuler l’ordre d’interdiction de naviguer qui est en place depuis le 14 mars 2020.

« S’il y a une chose que nous avons apprise au cours de l’année écoulée, c’est que les confinements ne fonctionnent pas, et les Floridiens méritent le droit de gagner leur vie », a déclaré M. DeSantis. « L’industrie des croisières est essentielle à l’économie de notre État, et la maintenir fermée jusqu’en novembre serait dévastateur pour les hommes et les femmes qui comptent sur les lignes de croisière pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. J’exhorte le CDC à annuler immédiatement cet ordre d’interdiction de naviguer, qui est sans fondement, pour permettre aux Floridiens de cette industrie de reprendre le travail. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ