Le gouverneur du Tennessee signe à son tour une loi interdisant la théorie critique de la race dans les écoles publiques

Par Li Hai
28 mai 2021
Mis à jour: 29 mai 2021

Le gouverneur du Tennessee, Bill Lee, a signé lundi une loi interdisant aux écoles publiques d’enseigner la théorie critique de la race dans l’État.

M. Lee n’a pas fait de commentaires lors de la signature du projet de loi, mais lorsque l’Assemblée générale l’a adopté au début du mois, il a déclaré que les écoles devraient enseigner « l’exceptionnalité de notre nation », et non les choses qui « divisent intrinsèquement » les gens.

Le projet de loi, SB 623 (pdf), ne mentionne pas spécifiquement la théorie critique de la race mais interdit l’inclusion de 14 concepts connexes dans les programmes d’études ou le matériel pédagogique.

Parmi ces 14 principes, on trouve : qu’un individu, en raison de sa race ou de son sexe, porte la responsabilité d’actes commis dans le passé par d’autres membres de la même race ou du même sexe ; que l’État ou les États-Unis sont fondamentalement ou irrémédiablement racistes ou sexistes ; et que l’État de droit n’existe pas, mais qu’il s’agit plutôt d’une série de relations de pouvoir et de luttes entre groupes raciaux ou autres.

Le projet de loi exige en outre que le commissaire à l’éducation retienne des fonds publics – d’un montant déterminé par le commissaire – d’une école publique ayant « sciemment violé » la loi.

Toutefois, le projet de loi précise qu’il n’interdit pas une « discussion impartiale des aspects controversés de l’histoire » ou un « enseignement impartial sur l’oppression historique d’un groupe particulier de personnes » fondé sur la race ou l’ethnie.

La loi entrera en vigueur le 1er juillet.

Les législateurs démocrates ont voté à l’unanimité contre la mesure et ont demandé un veto, tandis que de nombreuses autres personnes se sont également opposées au projet de loi, notamment le conseil municipal de Memphis et la commission du comté de Shelby, rapporte le quotidien The Commercial Appeal.

« Nous sommes très troublés par la censure du gouverneur Lee concernant les discussions sur la race en classe », a déclaré Hedy Weinberg, directrice exécutive de l’American Civil Liberties Union (ACLU) du Tennessee, dans un communiqué. « Alors que le gouverneur peut chercher à blanchir l’histoire en signant ce projet de loi, nous nous souviendrons non seulement de l’héritage douloureux sur lequel notre État est construit, mais aussi de son manque de leadership aujourd’hui. »

Dans tout le pays, les républicains tentent d’empêcher l’enseignement de la théorie critique de la race dans les salles de classe.

Brad Little, gouverneur de l’Idaho, et Kevin Stitt, gouverneur de l’Oklahoma, ont signé des lois similaires les 28 avril et 7 mai, interdisant l’enseignement de la théorie critique de la race dans les écoles publiques de leur État respectif. Le gouverneur de l’Arkansas, Asa Hutchinson, a permis qu’un projet de loi devienne loi sans sa signature le 3 mai, empêchant les agences gouvernementales de former leurs employés à la théorie critique de la race.

La gouverneure républicaine du Dakota du Sud, Kristi Noem, s’est attaquée au « projet 1619 » et à la théorie critique de la race, s’opposant à leur intégration dans les programmes scolaires. Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a déclaré lors d’une interview la semaine dernière qu’il était « offensant » pour les contribuables « qu’on leur demande de financer l’enseignement aux enfants de la haine de leur pays et de la haine des autres ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ