ACTUALITÉS

Le gros coup de gueule de Brigitte Bardot sur Sud Radio : « On est gouverné par des lâches »

juillet 8, 2020 15:47, Last Updated: juillet 8, 2020 15:47
By Séraphin Parmentier

Invitée à réagir à l’actualité au micro de Sud Radio, l’ancienne égérie du cinéma français n’a pas mâché ses mots.

Le vendredi 12 juin, Brigitte Bardot avait publié une lettre de soutien à la police sur son compte Twitter.

Alors que les forces de l’ordre étaient sous le feu des critiques, accusées de violence et de racisme par des militants se réclamant de « l’antiracisme », l’ancienne égérie du cinéma français – connue pour son franc-parler – n’avait pas hésité à adresser quelques mots de réconfort à l’institution policière.

« Vive ceux qui nous protègent avec courage et abnégation, ceux qui représentent la loi républicaine et se dévouent perpétuellement, jour et nuit, pour éviter que la racaille envahissante ne mette la population en danger », écrivait Brigitte Bardot.

« J’admire leur bravoure et comprends leur révolte face à un Castaner lamentable soutenu par un Macron soumis ! Je suis française de souche, j’ai représenté ‘Marianne’ et suis connue du monde entier alors je vous emmerde, vous les donneurs de leçons, les politiquement corrects, bande de trouillards émasculés », ajoutait l’héroïne du Mépris.

Le mardi 7 juillet, Brigitte Bardot était invitée à l’antenne de Sud Radio pour s’exprimer sur le sujet.

Une intervention qui s’est déroulée quelques jours après la mort tragique de Mélanie Lemée, une femme gendarme de 25 ans tuée dans l’exercice de ses fonctions par Yassine E. le samedi 4 juillet.

Âgé de 26 ans, il a percuté Mélanie Lemée de plein fouet en tentant d’échapper aux gendarmes après avoir refusé de se soumettre à un contrôle routier dans le Lot-et-Garonne. Selon le procureur de la République d’Agen, le mis en cause avait « déjà [été] condamné à trois reprises, notamment pour des infractions à la législation sur les stupéfiants et […] sur la circulation routière ».

« Je suis épouvantée, je suis écœurée. On est gouverné par des lâches, soumis à une partie de la France qui n’appartient plus à la France ! » a vivement réagi Brigitte Bardot au micro de Sud Radio.

« C’est scandaleux d’agir comme ça de la part d’un gouvernement. J’en ai marre, et plus que marre ! Il y a des moments où j’ai envie de quitter la France tellement c’est devenu dégueulasse. Les flics doivent assurer la sécurité de la population quoi qu’il arrive et on doit toujours les respecter. Maintenant, il y a des tas d’endroits où plus personne ne peut entrer, ni les flics, ni les pompiers, ni les médecins, ni personne », a-t-elle ajouté.

« […] Je ne comprends pas pourquoi on laisse faire des choses pareilles. On se laisse envahir par des populations qui n’ont rien à voir avec nous et qui sont d’une extrême violence, d’une extrême cruauté. Je crois que tout le monde a peur », poursuit l’ancienne comédienne.

« […] Il faudrait vraiment une main de fer, un gouvernement autoritaire, qui n’ait pas peur de tout et qui remette un peu les pendules à l’heure. Je pense que si nous n’avons pas ça, nous sommes foutus », conclut BB.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Voir sur epochtimes.fr
PARTAGER